Stratégie éditoriale et communication : Le Petit Quizz©

03/04/2018

Il est des produits comme ça, qui sont simples et pourtant terriblement efficaces ! Et chez Mon cher Watson, on adore.

 

Nous avons découvert les livres du Petit Quizz© grâce à son créateur, Grégoire Thonnat. Et nous avons particulièrement aimé son concept qui mêle storytelling, communication et médiation culturelle. L'idée ? Ecrire du contenu ludique, percutant, court pour expliquer, enseigner mais également communiquer.

 

Rencontre avec ce communicant multi-casquettes.

 

 

- Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

 

Après avoir fait une école de commerce, j’ai travaillé plus de 20 ans dans des grands groupes de communication. Aujourd’hui, je travaille en indépendant sur deux axes : l’édition  avec le concept éditorial du Petit quizz© et je fais du conseil en communication (relations presse, médias sociaux, montage de partenariat médias) notamment dans les univers du patrimoine et de la culture qui me passionnent.


 

- Présentez-nous Le petit quizz©

Le petit quizz© est un concept éditorial original. C’est un outil de communication, et également un support de médiation culturel, dans les codes de lecture “zapping” actuels (= format de contenus courts), qui permet de valoriser de manière  didactique un "territoire” de marque, un lieu touristique, géographique, historique, une collection, un savoir-faire, etc. Le contenu qui est produit couvre de manière structurée et équilibrée le sujet.

Ce contenu est d’abord un support d’édition au format séduisant, un petit livre de  12 x 8 cm (= la taille d’un gros smartphone), avec une mise en page très efficace parce que très graphique. L’intérêt est que l’on produit un contenu au format directement déclinable et le plus simplement du monde quasiment sur tous types supports : médias sociaux, affichage (expo), tablettes tactiles, chroniques radio, vidéo, etc. Je travaille sur des sujets variés  et pour des usages très divers (outil de communication externe, interne, support de médiation culturelle, outil d’animation de réseaux). Certains de ces petits quizz ont été commercialisés dans les boutiques des sites ou en librairies. Jusqu'à présent ceux vendus en librairies ont eu des chiffres de ventes vraiment significatifs (entre 10 000 et 40 000 ventes !). C'est un vrai indicateur de la pertinence de ce concept éditorial.

Mes clients sont aussi bien des grands sites culturels comme l’établissement public du château de Versailles, le Musée nationale de la Marine, l’Historial Jeanne d’Arc de Rouen, le Centenaire de la Grande Guerre, mais aussi pour des entreprises, des collectivités, des associations comme le groupe l’Oréal, Mazda automobiles, la RATP, le Fédération Française de Tennis, la mairie d’Issy-les-Moulineaux, etc.
 

 

- Vulgariser, qu’est-ce que ça veut dire pour vous ? En quoi Le Petit Quizz permet aux institutions et marques de faire passer leurs messages ?

Les marques, et les institutions culturelles encore plus, sont de plus en plus obligées d'expliquer, de transmettre leurs savoirs, savoir-faire, concepts, expertises... Vulgariser, c'est à dire "rendre accessible au plus grand nombre", reste l'une des choses les plus compliquer à faire. Il ne s'agit pas de simplifier le contenu mais bien d'utiliser les bons mots, les bons moyens graphiques pour faire passer les messages, et être compris. 

L’arrivée d’internet puis des médias sociaux ont bouleversé nos habitudes de lecture et de consommation de l’information. Les formats de lecture ont changé. Cette donnée est majeure pour toute communication aujourd’hui ! Il faut faire simple et court. Cela implique donc de repenser complètement sa manière de communiquer vers ses publics.  Le concept éditorial du Petit quizz© est né de ce constat. Mon travail consiste donc à apporter mon regard extérieur et mettre un sujet, un thème dans ces nouveaux formats de lecture. Avec un contenu et un langage étudié, les Petits quizz© ont pour objectifs de rendre les discours des marques et des institutions culturelles compréhensibles. Nous avons pris le parti de découper ces discours en questions questions. Une question, une réponse par page. Nous allons à l'essentiel, sans simplifier les choses, en restant moderne et dynamique dans la forme.

Extrait du Petit quizz de jeanne d’Arc fait pour l’historial de Rouen 

 

 

- Les livres ainsi édités sont aussi d’excellents moyens de communication. Pouvez-vous nous expliquer ?

Le choix du format des textes permet une grande flexibilité d'utilisation, et cela de manière économique. Pour les sites culturels, le Petit quizz© est un contenu facile à revaloriser. Les textes courts, les questions/réponses sont autant de possibilités de communiquer. Par exemple, le format court et dynamique en fait un très bon sujet pour alimenter les réseaux sociaux d'une institution culturelle - une question, puis la réponse - interactivité garantie ! L'association contenu éditorial et graphisme est également réutilisable facilement in situ. Imprimé en grand format, le Petit quizz© devient une exposition pour expliquer, transmettre les savoirs aux visiteurs. Il y a également la possibilité de réutiliser ce matériel pour des expositions itinérantes.

Le contenu peut également servir de base pour des communications plus "traditionnelles" comme des flyers, des documents de présentations ou des dossiers de presse. C'est la force de ce concept : un produit concret, le livre, et une multitude d'utilisation pour garder une vraie cohérence dans sa communication auprès de ses visiteurs ou clients.

 

- Vous avez travaillé avec des institutions culturelles, comme le château de Versailles et l’Historial Jeanne d’Arc, mais également avec des marques comme le tournoi Roland Garros et la Banque Française Mutualiste. Les façons de vulgariser et de communications sont-ils les mêmes pour ces deux types de clients ? 

Il n’y a pas de différence entre un site culturel, une administration ou une marque car l’objectif est toujours de se faire comprendre de ses publics ! Les besoins en communication sont les mêmes, les canaux souvent identiques (relations presse, boutique, goodies...), l'objectif est de mieux faire comprendre son produit, son offre culturelle... De façon très triviale, les marques veulent vendre et les institutions veulent élargir et fidéliser leurs visiteurs.

La force de la charte éditoriale du Petit quizz© est de permettre d’aborder tous types de sujets. Outre mes références actuelles qui sont déjà très variées, je travaille actuellement sur des projets toujours aussi divers que celui d’un Petit quizz© pour présenter un grand port français, un autre sur l’histoire des châteaux forts pour un groupe qui gère plusieurs sites médiévaux et encore un autre sur le centenaire d’un grand constructeur automobile français.

 

Merci Grégoire d'avoir répondu à nos questions !

 

 Lire d'autres articles sur le thème de la communication, de l'édition et de entrepreneuriat culturel.

 

 

 

 

Lire l'article précédent : "Politiques culturelles et société civile : pour la sauvegarde du patrimoine culturel tunisien"

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload