MuseumConnections #4 : un lieu d'échange

18/12/2017

Mon cher Watson est partenaire de l'édition 2018 du salon Museum Connections. Pour l'occasion, quatre articles seront publiés entre novembre et février pour vous présenter ce salon, ses conférences, ses exposants et le bilan post-événement.

 

Parce que les salons sont aussi l'occasion de rencontrer d'autres professionnels du secteur muséal, d'échanger, d'apprendre, de confronter, d'illustrer, etc... Museum Connections propose à ses visiteurs et exposants deux espaces de conférences où des intervenants, sélectionnés avec soin, partageront leurs expériences, leurs réussites et les obstacles rencontrés. C'est l'occasion de découvrir de nouvelles formes de médiation, des business models éprouvés, et de s'inspirer pour innover encore. 

 

Nous avons rencontré Diane Drubay, en charge de la programmation de l'Inspiration Room.

 

 

- Bonjour Diane, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ? 
Depuis 10 ans, j'envisage les musées et leur rôle dans l'évolution des mentalités comme vecteurs de transformations de nos sociétés. A différentes échelles, en France ou à l'étranger, j'accompagne les musées dans leurs mutations à travers des projets tels que Buzzeum, Museomix, We Are Museums, Museum Think Tank Berlin, etc. 

 


- Depuis combien de temps travaillez-vous pour Museum Connections et quel est l'intérêt pour vous de monter son programme de conférences ?
Museum Connections a lancé sa série de conférences en 2015 m'invitant dès le début à définir le programme et à convier les intervenants pour partager leurs expériences et visions avec les participants. En janvier 2018, cela sera donc la quatrième édition où j'aurai l'opportunité d'explorer l'évolution du secteur muséal et culturel à travers son développement économique.

De part mes différentes activités professionnelles, j'ai l'occasion d'observer et de rencontrer de nouveaux modèles de croissance et de transformation de musées en France et à l'étranger, de comprendre les écosystèmes locaux et leur influence sur le rôle et les activités de l'institution culturelle ainsi que d'identifier des motifs de succès récurrents.

Travailler sur le programme de Museum Connections est une manière de faire un point sur les évolutions du secteur afin de fixer dans le temps ce qui est lié aux tendances et ce qui fait corps avec les mutations profondes du secteur. Aussi, rassembler au cours de deux journées ces interlocuteurs, acteurs de la transformation des musées, permet de confronter leurs idées et expériences afin de déceler ce qui est à retenir pour le futur. 
 

 
- Comment avez-vous mis en place la programmation de l'Inspiration Room ?
Cette année, l'Inspiration Room est divisée en trois parties, suivant les mutations majeures que vit actuellement le secteur muséal et culturel : les révolutions digitales, identitaires et économiques

Nous débuterons ainsi la conférence avec l'impact du digital sur l'économie des musées, leur comportement et la relation avec les publics traitant du digital comme un agent actif de leur évolution. Nous verrons donc comment le digital a crée une nouvelle source de financement pour les musées avec Chris Michael de la National Gallery de Londres, comment le rôle du médiateur a changé avec la reconnaissance visuelle de l'application mobile de la National Gallery of Denmark ou avec le nouvel audio-guide de la Pinacothèque de Sao Paulo généré par Watson, le programme d'intelligence artificielle de IBM, ou encore la relation que les publics ont avec les collections avec le projet Gallica Studio de la Bibliothèque Nationale de France. 

 

La journée se poursuivra en analysant les nouveaux espaces muséaux et leurs nouvelles identités. Nous aborderons la question de l'espace de co-working au musée avec l'exemple de The Shop au Centre d'art contemporain de New Orleans, du laboratoire d'innovation permettant au musée d'adapter ses outils aux habitudes et besoins de ses publics d'une manière intelligente avec le Digital Lab du Science Museums Group de Londres, de l'espace de création devenant le cœur même des collections de la Fondation Galeries Lafayette - Lafayette Anticipation - et enfin de l'espace d'apprentissage par l'expérience immersive qu'offre la réalité virtuelle au sein du nouveau Cabinet de Réalité Virtuelle du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris. Nous finirons la journée à l'écoute des jeunes publics en analysant les modèles de participation et d'interaction identifiés par le programme Tate Circuits pour créer des relations durables avec les musées. 

 

Au cœur des préoccupations de Museum Connections depuis le début du salon, la seconde journée de conférences sera dédiée aux nouveaux modèles économiques des musées présentant de nouvelles sources de financement tels que les Escape Rooms avec l'exemple de la Villa Mondrian et le nouvel espace d'exposition et de merchandising du Rijksmuseum à l'aéroport Schipol. Nous détaillerons ensuite les nouvelles stratégies commerciales du Metropolitan Museum of Art, de la Monnaie de Paris et des musées de Bristol. Un panorama international des nouvelles pratiques de retail muséal permettra de donner le ton à notre panel central sur les boutiques de musées comme destination de visite mettant en regard les projets développés par le Mucem, le Met et le Rijksmuseum. 

 
- Une conférence/un intervenant à nous recommander en particulier cette année ?
Je suggèrerais l'intervention d'ouverture de conférence par Chris Michaels de la National Gallery de Londres qui fera un point sur l'impact du digital dans l'économie actuelle des musées, mêlant inspirations et exemples pratiques pour donner au digital une valeur économique et un outil de réelles interactions avec les publics. Ensuite, personnellement passionnée par les potentiels évolutions de l'intelligence artificielle dans les musées - et comme Watson est aussi votre mascotte ! - je vous conseillerais l'intervention de Paulo Vicelli de la Pinacothèque de Sao Paulo accompagné par Jean-Philippe Desbiolles, vice-président de la transformation cognitive chez IBM Watson, afin de laisser le futur vous inspirer !

 

- Pour terminer, un mot sur la programmation des Workshops ?

Je laisse la parole à Marine Retourné, chargée de communication du salon !

Marine Retourné : la Workshop Room est un lieu interactif où nous mettons nos exposants sur le devant de la scène pour qu'ils puissent mettre en place une démonstration en direct de leur produit. C'est une visibilité supplémentaire pour les entreprises exposantes qui proposent des solutions numériques !

Nos visiteurs peuvent ainsi assister à des présentations de qualité et échanger librement avec ces intervenants. Le cadre très pratique de la Workshop Room est complémentaire de l'Inspiration Room, espace qui se veut plus théorique, avec des présentations d'experts abordant les problématiques du secteur muséal de manière plus générale.

 

 

Merci à Diane et Marine d'avoir répondu à nos questions !

Le programme détaillé des conférences est en ligne sur le site de Museum Connections.

 

Prochain rendez-vous avec Museum Connections sur les Enquêtes de Watson, le 8 janvier 2018, pour vous présenter quelques exposants.

 

Lire les autres articles publiés par Mon cher Watson sur le salon Museum Connections.

 

Lire l'article précédent : Le métier d'éditeur

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload