Le métier d'éditeur : un maillon de la chaîne du livre

04/12/2017

En 2016, près de 78 000 livres ont été édités en France pour plus de 722 000 livres vendus. Derrière la sortie d'un livre en librairie, que se cache-t-il ? Comment publie-t-on un livre ? Pour quelle raison ? Dans quelles conditions ? 

 

Mon cher Watson, et son esprit curieux, a voulu en savoir plus en poussant la porte de la maison d'édition Eyrolles. Nous y avons rencontré Agnès Fontaine, responsable éditioriale pour le secteur Sciences Humaines. Partons à la découverte d'un métier essentiel dans la chaîne de création d'un livre.

 

 

- Bonjour Agnès, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

J'ai fait mes premiers pas d'éditrice en coordonnant un collectif littéraire pour les éditions Joëlle Losfeld. J'ai ensuite collaboré à plusieurs reprises avec Chine, packager de livres illustrés, avant d'intégrer comme salariée le groupe Hachette, au département Tourisme et à l'édition du Guide du Routard. Enfin, j'ai rejoint les éditions Eyrolles qui m'ont confié une mission de diversification et d'ouverture de marché, que je poursuis aujourd'hui en développant notre catalogue grand public, en particulier sur les thématiques d'actualité, de culture générale et de pédagogie.

 

Pourquoi et comment avez-vous choisi le secteur de l’édition ?

La culture et la transmission sont des valeurs que je souhaite cultiver, si possible de façon conjuguée. Après une formation initiale en lettres et sciences humaines, je me destine au secteur culturel, pensant d'abord aux musées et aux expositions. Je comprends très vite que c'est avec le livre que je suis le plus à l'aise, je me spécialise en littérature française contemporaine et suite à un stage de découverte chez un éditeur scolaire et universitaire (Bréal), je choisis l'édition. J'apprécie la richesse du métier qui allie créativité, gestion et relationnel au sein d'une mission de chef de projet.

 

 

- En quoi consiste le métier d’éditeur et quel sont les partis pris des éditions Eyrolles dans le choix des livres à publier ?

Le métier d'éditeur est un métier de passeur dont la principale fonction est de permettre aux auteurs de rencontrer leurs lecteurs. Nous coordonnons la création du livre de l'idée au succès en passant pas l'écriture, la mise en page, l'impression, la diffusion en librairie, la communication, etc.

Les éditions Eyrolles, par exemple, incarnent ce rôle par leur fiabilité : elles privilégient l'exactitude des informations et la qualité de la divulgation. Très à l'écoute du marché, des tendances et des signaux faibles, nous réalisons un travail de veille qui nous permet d'accompagner la demande à travers une offre structurée, de l'ouvrage de divertissement à l'ouvrage de référence, en passant par le guide pratique.

 

 

- Pouvez-vous nous expliquer le processus de création d’un livre ?

Un livre, c'est d'abord une rencontre, spontanée ou suscitée, entre l'auteur et son éditeur. Puis c'est un projet commun, dessiné conjointement et porté simultanément par l'auteur et toute l'équipe de la chaîne du livre (édition, fabrication, promotion, diffusion et librairie). La définition du produit, son concept et son positionnement, revient à l'éditeur qui étudie la concurrence et qui définit sa cible. Sa réalisation appartient au graphiste et au fabricant, qui apportent des solutions esthétiques et techniques à l'éditeur et à l'auteur. Sa promotion revient à l'équipe marketing, qui propose et exécute un plan de communication. Sa commercialisation est assurée par l'équipe commerciale, qui anime un réseau plus ou moins étendu de librairies. L'ensemble correspond en moyenne à un cycle de 18 mois.

 

 

- Un livre sur lequel vous travaillez actuellement à nous conseiller ?

S'épanouir sans gourou ni expert de Thierry Nadisic (sortie printemps 2018) est un projet rêvé pour terminer cet entretien car il résume de façon programmatique ma conception du livre : utile et bénéfique. J’ambitionne d’offrir au lecteur des repères, des outils et des pistes pour mieux vivre dans le monde qui nous entoure, de plus en plus rapide et complexe. Qu'il s'agisse de géopolitique, de religion ou d'éducation, le livre reste selon moi le média privilégié de l'épanouissement, le compagnon fidèle qui nous éclaire et qui nous guide au quotidien dans toutes nos questions.

 

 

Merci Agnès d'avoir répondu à nos questions.

Lire d'autres articles sur le thème Livres & édition

 

 

Lire l'article précédent : MuseumConnections #3 : le salon où entreprise et professionnel de la culture se rencontrent

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload