#JMC17 Retour sur expérience

Les 21 et 22 septembre dernier, à l'Hôtel de Ville de Montreuil, l'association Dauphine Culture a organisé deux journées de rencontres et débats entre professionnels de la culture : les Journées du Management Culturel.

 

Quelques temps avant l'événement, nous avions rencontré Muriel Zisman, chargée de communication, qui nous avait présenté le programme. Nous l'avons retrouvée pendant l'effervescence des JMC où nous avons pu suivre rencontres, débats et ateliers dans un cadre privilégié.

 

Un mois après ces Journées du Management Culturel Mon cher Watson partage son expérience et revient sur quelques temps forts !

 

Tout d'abord, quelques chiffres

L'événement a rassemblé près de 370 personnes, un véritable succès pour l'association étudiante. Un programme riche s'est articulé autour de :

- 15 tables rondes

- 8 ateliers

- 16 startups ont présenté leurs services et innovations lors du Demo Day

- 5 experts du droit et de la comptabilité ont tenu une permanence pour répondre à toutes les questions

 

 

Speed networking, rencontres et échanges entre professionnels

Laurent Duclot, consultant pour le cabinet Epigo, a mené plusieurs ateliers de Speed networking. Nous avons suivi l'un d'entre eux.


Profitant du beau temps, l'atelier a eu lieu dans les jardins de l'Hôtel de Ville, dans une ambiance plutôt décontractée. Grâce à une méthodologie de mise en relation spatiale par centres d'intérêts, Laurent Duclot a utilisé un principe en deux temps : 1. Émergence de questions 2. Convergence des enjeux. Plusieurs sous-groupe se sont ainsi constitués autour thématiques comme le marketing, la diffusion, l'entrepreneuriat... ou plus simplement l'envie d'élargir ses horizons professionnels !

 

>> C'était le cas de Tiphaine Morin, étudiante en master Politique Culturelle à l'université Paris-VII et bénévole pour l'organisation des JMC :

"Grâce à mon cursus universitaire, j'ai une bonne connaissance des institutions culturelles mais pas des métiers de la culture. J'ai souhaité être bénévole pour l'organisation des JMC pour rencontrer ces professionnels, découvrir qui ils sont, ce qu'ils font, et sortir un peu des enseignements théoriques de l'université. Me confronter aux réalités quotidiennes que je vais rencontrer plus tard dans ma vie professionnelle."

 

Ce temps d'échanges avait pour but de faciliter les rencontres entre quelques 25 participants qui ont ainsi pu prendre de nouveaux contacts et élargir leur réseau professionnel.

 

>>> Le + de Mon cher Watson :

Dans le milieu culturel - et d'autant plus lorsque l'on est entrepreneur ! - rencontrer d'autres professionnels est essentiel pour rester à l'écoute des tendances comme des difficultés du secteur, pour confronter ses idées, améliorer son projet, et bien sur se développer.

On a aimé ce temps de networking sous le soleil !

 

 

Demo Day, les startups culturelles de Creatis à l'honneur

Les visiteurs des JMC ont pu (re)découvrir à l'occasion du Demo Day les entreprises innovantes hébergées chez Creatis, incubateur spécialisé dans le secteur de la culture et des industries créatives.

La salle des fêtes, réagencée pour l'occasion en véritable "forum", à permis un belle mise en lumière de Hopshow, Guestviews, Pims, Mes Sorties Culture, 1Dlab, Orfeo, Ask Mona, Guest Me, Timmpi, Hatsh, Culturogame, Soundcharts, Mon champagne, Movinmotion, Openagenda, Vizity et A deux pas de la scène.

 

 >> L'avis de Martijn Pineau, Créatis

"Nous avons sélectionné les entreprises en fonction du public présent aux JMC. Nos start-up apportent des solutions pratiques pour les professionnels de la culture : aide à la visite, à la communication, etc... 

Pour les 16 entreprises présentes cette journée était une vraie chance de trouver de nouveaux clients avec la présence de nombreux professionnels de la culture, entrepreneurs ou salariés d'une institution. Ils sont tous très contents de cette expérience, ils ont eu de bons contacts avec certainement de beaux projets à la clés.

Pour Créatis, le Demo Day est aussi une façon de faire de la pédagogie auprès des professionnels : montrer qui nous sommes, l'importance des incubateurs pour développer des start-up innovantes avec des solutions concrètes. C'est aussi l'occasion de trouver de nouvelles formes de collaborations pour la suite."

 

>> L'avis de Timothée Lairet, Vizity, exposant, incubé chez Audiens, invité par Creatis

"Pour nous, ces salons sont l'occasion de rencontrer les gens en direct. Au premier abord, ils ne savent pas ce qu'on fait avec Vizity, mais leur parler, leur expliquer nous permet de susciter de l'intérêt, d'apprendre à "pitcher" pour être compris. C'est important. Nous rencontrons aussi des professionnels qui ne sont pas forcément dans nos cibles de prospection, cela nous permet de confronter nos idées à différents métiers, d'ouvrir le champs des possibles.

Nous avons rencontré une quinzaine de personnes qui étaient intéressées par notre concept de carte interactive, à suivre !"

 

>>> Le + de Mon cher Watson

Les Journées du Management Culturel ont été une belle occasion de rencontrer d'autres entrepreneurs de la culture : nous échangeons sur nos projets respectifs, nous débriefons sur les Enquêtes de Watson (continuez à nous dire ce que vous en pensez, on aime !), nous nous questionnons ensemble et cherchons des points de rencontre. 

 

 

La conférence "Régions en fusion, culture en question"

Quel beau titre ! Si de nombreuses thématiques de tables rondes valaient le détour, nous avons choisi de partager avec vous ce temps fort qui mettait en question la place de la Culture dans le contexte de la réforme territoriale engagée notamment depuis la loi NOTRe de 2015.

 

Matthieu Sainton, animateur de cette table ronde, a invité autour de ce sujet Jean-Pierre Saez, directeur de l'Observatoire des politiques culturelles et Charlotte Audigier, directrice de l'association Les Éclats, Pôle artistique pour la danse contemporaine en Nouvelle Aquitaine.

 

Intercommunalités, métropolisation, et plus récemment régionalisation ; le passage de 22 à 13 régions n'est pas sans conséquences pour les structures culturelles locales comme pour les administrations dont les compétences et le fonctionnement sont en pleine mutation. Redistribution des responsabilités, enjeux politiques et de financement des nouvelles institutions, recomposition des agences culturelles et des partenariats... comment construire un nouvel aménagement culturel durable des territoires ? Quelle est la place accordée au citoyen et à l'artiste dans cette démarche ? Comment éviter une concurrence territoriale qui risque d'engendrer des déserts culturels ? Peut-on mieux ménager le temps politique et le temps de l'action ? La Culture est-elle un vecteur de l'identité régionale ? Qu'a-t-elle à gagner / à perdre dans le jeu des recompositions territoriales en cours ?

 

Une audience attentive, composée d'une centaine de participants d'horizons divers (artistes, administrateurs, entrepreneurs, agents territoriaux...) a pu s'exprimer et échanger avec les intervenants sur ces questions brûlantes.

 

 >> L'avis de Matthieu Sainton, Europgroup Consulting

"Nous avons choisi un vrai sujet d'actualité : la fusion des régions est effective depuis 2016 mais en pratique, cette réforme est toujours en cours de calage. Les acteurs de la culture ne se rendent pas forcément compte de tous les impacts, les éclairer nous a semblé indispensable. C'est un sujet difficile car il faut trouver des intervenants à l'aise avec la réforme et ses implications pour en parler. Les politiques culturelles sont toujours en pleine redéfinition. C'est pourquoi nous avons choisi de donner la parole à un universitaire, Jean-Pierre Saez, une pointure dans le domaine des politiques culturelles, avec un discours très clair, et une professionnelle, Charlotte Audigier, confrontée à ces problématiques au quotidien. Nous regrettons de ne pas avoir eu un intervenant côté pouvoirs publics, mais cette absence est assez symptomatique de la difficulté de positionnement des acteurs aujourd'hui. 

Je suis très content de cette conférence car nous avons réussi à mettre en lumière les problèmes des acteurs sur le terrain et à donner une ligne de réflexion pour l'avenir. La fusion des régions permet des opportunités pour le secteur culturel pour redéfinir les politiques culturelles sur le territoire."

 

>>> Le + de Mon cher Watson

Le contenu : au cœur des préoccupations de l'ensemble des professionnels de la culture, la question des enjeux territoriaux est ici mise sur le devant de la scène, dans toute sa complexité. S'il est toujours intéressant de citer de bonnes pratiques (et il y en a beaucoup !), il nous a paru très sain d'évoquer aussi les difficultés et contradictions auxquelles notre secteur doit faire face. 

Le format : ouf ! enfin une conférence dynamique ! Expériences et points de vues ont été confrontés dans un échange auquel le modérateur a également participé en apportant son expertise. Bonne idée.

Les intervenants : l'introduction de Jean-Pierre Saez revenant sur le contexte légal de la fusion des régions, et les enjeux administratifs et politiques des politiques culturelles était une bonne remise à niveau. L'expérience de terrain de Charlotte Audigier nous a donné une vision plus concrète de la manière dont la région Nouvelle Aquitaine tente de co-construire son nouveau territoire avec les acteurs culturels. Dommage que le Directeur de la Culture du CG Auvergne-Rhône-Alpes n'ait pas pu venir partager le point de vue de sa collectivité.

 

Conclusion

Ces Journées du Management Culturel ont été une belle occasion pour l'ensemble des participants, des intervenants et des bénévoles de se rencontrer sur des thématiques d'actualité, hors d'un cadre trop formel ou institutionnel (quelle bonne idée d'organiser un déjeuner pour prolonger les échanges !). L'événement a su agencer avec brio temps de rencontres, débats, études de cas et networking.

 

>>> Le + de Géraldine

J'ai beaucoup aimé la simplicité avec laquelle nous avons été accueillies et l'état d'esprit de ces journées qui ont du être très intenses pour les équipes organisatrices (un grand bravo aux bénévoles !). Un seul regret : ne pas avoir pu participer à tous les temps forts de cette programmation !

 

>>> Le + d'Aurélie

Rencontrer d'autres professionnels de la culture, qu'ils travaillent en institution ou au développement d'une entreprise, me rappelle toujours pourquoi j'aime le secteur culturel, ses grandes missions (la culture pour tous !) mais aussi les petits éléments du quotidien. C'est revigorant !

 

Pour aller plus loin :

 

Lire l'article précédent : Rencontre avec "Les amis du placard"

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload