Tourisme d'entreprise : quels sont les enjeux pour les entreprises et leur patrimoine

26/06/2017

Nouveau venu dans le monde du tourisme, le tourisme d'entreprise est pourtant un secteur porteur, en plein développement. Avec plus de 13 millions de visiteurs par an, les entreprises françaises mettent en valeur leur patrimoine, leurs savoir-faire, leurs archives, leurs produits... Et les touristes découvrent ainsi un pan différent de la culture française : son artisanat, son économie, sa gastronomie, sa recherche scientifique...

 

Lors du Forum pour Entreprendre dans la Culture en mai dernier, Mon cher Watson a eu le plaisir d'assister à la table ronde "Le tourisme culturel se réinvente à la recherche de nouvelles expériences ". Parmi les intervenants, nous avons écouté avec attention le discours de Cécile Pierre, secrétaire générale de l'association Entreprise & Découverte. Nous avons voulu en savoir plus sur ce tourisme novateur.

 

 

- Bonjour Cécile, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Après un DEA en histoire à l’EHESS et l’Institut d’Etude Politique de Paris, j'ai créé l’agence d’ingénierie ADEVE (Agence de Développement de la Visite d’Entreprise), spécialisée sur le tourisme industriel en 2003. Soutenus par les pouvoirs publics et un réseau d'entreprise, nous avons créé, en 2012, l’association Entreprise & Découverte.

 

 

- Qu’est-ce que l’Association de la Visite d’Entreprise ?

Entreprise & Découverte (E&D), l’association de la visite d’entreprise, est créée en 2012 à mon initiative. Son objectif premier est de faire connaître le Tourisme industriel ou Tourisme de savoir-faire (TSF). Aujourd’hui, elle est composée d’une équipe opérationnelle de 5 membres spécialisés dans les secteurs de la culture, de la communication et du tourisme. Nous avons composé un collège de partenaires qui discute et valide les grandes orientations de E&D et cofinance ses actions. Ce collège est composé de 10 entreprises ou leur représentant, impliquées dans le TSF (dont au premier titre EDF, acteur et partenaires historique de E&D, l’Occitane, Terre de Sel, l’Oulibo, la savonnerie Marius Fabre, la Confiserie du Roy René, Valrhona, le MEDEF, …), et des ministères concernés (Ministère de l’économie, Atout France, Ministère de la Culture, Atout France…).

 

E&D est une association indépendante qui poursuit 5 missions :

  • fédérer l’ensemble des acteurs de la filière (entreprises, professionnels du tourisme…) avec notamment l’organisation des rencontres nationales dans les régions. La prochaine aura lieu le 23 novembre dans le Doubs au Musée de l’aventure Peugeot.

  • observer pour mieux connaître la filière : l’offre et la demande, les enjeux économiques. Voir les chiffres-clés du secteur en 2014. L’observatoire 2016 sera disponible sur le site en juillet 2017.

  • communiquer sur le secteur du tourisme d'entreprise, avec notamment le site « entrepriseetdecouverte.fr » et la réalisation du premier Guide du Routard de la visite d'entreprise.

  • réaliser des missions d'ingénierie afin d'aider les entreprises à organiser et développer leurs visites. 

  • organiser des visites d'entreprises en direction de publics spécifiques (jeunes, professionnels, demandeurs d’emploi).

 

 

Quel intérêt une entreprise a-t-elle à ouvrir ses portes aux visiteurs ?

Pour l’entreprise, l’enjeu est double. Un enjeu interne, l'ouverture au public et la transmission d'un savoir-faire permet de valoriser les salariés pour mobilier des équipes, fidéliser des collaborateurs... Un musée d'entreprise, met leur travail en valeur.

Il y a également des enjeux extérieurs déterminants dans le choix d'ouvrir son entreprise au public. C'est évidemment l'occasion de communiquer en direct sur ses produits, son savoir-faire, son histoire, ses valeurs. Ouvrir ses portes aux visiteurs, c'est également la possibilité de créer un centre de profit avec une boutique d’entreprise qui génère un chiffre d’affaires important et une marge maximale. Enfin, accueillir des visiteurs, consommateurs potentiels, c'est aussi fidéliser sa clientèle et optimiser les achats reportés. Valoriser son entreprise et ses métiers auprès des jeunes permet également de mettre en valeur son savoir-faire, transmettre son savoir et ainsi mieux recruter.

Les musées d'entreprise peuvent également surfer sur la vague, porteuse, du made in France : les PME d’excellence et grandes entreprises de renom ouvrent leurs portes pour démontrer aux visiteurs les spécificités des produits français et les ressorts de leur compétitivité, notamment la part de R&D et leur ancrage dans l’histoire. 

Airbus à Saint-Nazaire, ©A.Klose/ SNTP

 

- Quelle part le tourisme d’entreprise a-t-il dans le tourisme actuel ? Quelles évolutions dans le futur ?

Le tourisme industriel est en plein développement. Le premier recensement réalisé par E&D en 2012 fait état de 12 millions de visiteurs, 13 millions en 2014 et la tendance est encore à la hausse en 2016 (publication des chiffres en juillet 2017). En face, nous avons 2 500 entreprises qui accueillent du public. Cette demande croissante s’explique par un engouement du Made In France, la demande croissante du tourisme « expérientiel » et également du travail de communication réalisé par notre association après du grand public via notre site internet, le Guide du Routard, le Salon du Made in France… Le tourisme industriel est le dernier né et le plus plébiscité actuellement de la filière du tourisme culturel. L’entreprise devient un objet culturel d’autant plus sollicité aujourd’hui qu’il a longtemps été caché, ignoré, voir mal aimé. Il est également vu par les offices de tourisme comme un excellent moyen de mettre en valeur un territoire, avec sa gastronomie, son économie, un savoir-faire particulier.

©L.Vu / Cité Valrhona

 

- Quels sont les secteurs les plus représentés parmi les entreprises ouvertes au public ? Cela correspond-il aux envies des touristes ?

Les secteurs les plus représentés sont l’agroalimentaire, les vins et spiritueux à 60% ; l’artisanat à 20%, l’environnement et l’énergie à 10%, la cosmétique à 5% et les industries technologiques à 5%. C’est avant tout une distribution résultant de l'offre de visite et non de la demande des touristes. Nous retrouvons des entreprises dont les enjeux extérieurs sont les plus significatifs : vendre pour les secteurs attractifs, s’expliquer, démontrer pour les secteurs les plus sensibles…. Mais les publics s’adaptent bien à cette offre.

©Marius Fabre/ Agence Caméléon 

 

Une entreprise coup de cœur à conseiller à nos lecteurs ?

Je voudrais parler de 3 entreprises coups de cœur dans des secteurs très  différents :

  • dans l’agroalimentaire, des visites « nature et industrie » pour la famille : Terre de sel à Guérande et notamment les 15 visites spécialisées parfaitement adaptées aux jeunes enfants,

  • dans la cosmétique, une visite très sensorielle avec un accès aux cuves de saponification à la savonnerie Marius Fabre à Salon de Provence,

  • dans l’industrie technologique, les monuments historiques du tourisme industriel avec les visites d’Airbus ou les chantiers navals de Saint-Nazaire.

 

Merci Cécile d'avoir répondu à nos questions.

Pour en savoir plus sur la visite d'entreprise et trouver des sites ouverts prêts de chez vous :

 

Lire l'article précédent : CulturMoov met le digital au service des arts et de la culture

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload