Les clips de Nicolas Capus

30/03/2017

Depuis notre première rencontre en 2016 avec le groupe pop-folk The Dead Fox On The Road, nous suivons avec beaucoup d’amitié le parcours de Lætitia et Anthony, les deux attachants renards musiciens.

 

A l’occasion de la sortie de leur deuxième clip, pour le titre Old Kind Of You, nous souhaitions interroger leur rapport à l’image :

 

« Pour nous, mettre des images sur notre musique c'est l'occasion d'illustrer la profondeur de nos textes qui ont souvent plusieurs degrés d'interprétation.

 

Il est hyper intéressant de bosser avec Nicolas Capus parce qu'il est à la fois passionné de musique mais surtout parce qu'il cherche en permanence à créer une émotion particulière dans ses images qui viennent s'ajouter à celle de la musique, pour la compléter, l'approfondir. 

 

Ça nous change des propositions stéréotypées d'illustrer une chanson folk avec des plans de cabanes au fond d'une forêt de pins. »

 

Il ne nous en fallait pas plus pour avoir envie de faire la connaissance du réalisateur de ce nouveau clip, Nicolas Capus, à qui l'on doit également le montage du projet interstellaire Live Alone de Yuksek x Thomas Pesquet.

 

 

- Bonjour Nicolas. Quel est votre parcours en tant que  réalisateur ?

 

​J’ai commencé à faire des vidéos à 14 ans, avec un vieux caméscope que mes parents m’avaient donné. A l’époque, j‘étais fan de films d’horreur. J’ai dû tourner une dizaine de suites au film Evil Dead dans lesquels je maquillais mes amis avec de la pâte a gâteau et du ketchup.

 

J’ai commencé à vivre de ma passion à 23 ans, en faisant des clips de rap pour Soprano, IAM, N’OR et beaucoup d’autres. Puis j’ai passé quelques années sans toucher à une caméra.

 

 « A la bien », Soprano, 2009.

 

Il y a deux ans alors que j’étais sur Paris, en vacances, quelqu’un m’a donné l’opportunité de travailler dans une boite de production prestigieuse, dans laquelle je n’aurais jamais osé penser travailler un jour : BANDITS. Ils ont apprécié mon travail et m’ont proposé de rejoindre leurs rangs  en tant que réalisateur et monteur sur de magnifiques projets de pubs.

 

Il y a un an, j’ai réalisé le clip de Hard time pour Soom T, produit par AS&M, dont le fondateur est un ami d’enfance : Vladimir Feral. Depuis nous travaillons ensemble sur d’autres projets. Je suis très fier de mon travail et très reconnaissant des gens qui croient en moi.

 

 « Hard time », Soom T, 2015.

 

 

- Qu’est-ce qui vous plait dans la réalisation de clips musicaux ?

 

J’ai perdu le compte de mes réalisations de clips, mais j’aime ce format parce que j’ai tout simplement la flemme d’écrire des dialogues !

 

- Comment avez-vous rencontré The Dead Fox On The Road ?

 

J’ai vu le clip de I’m not the sun sur le site des Inrocks. C’est une chanson très belle, qui m’a fait penser à ma petite amie. Nous l'avons beaucoup écoutée avec Anaïs et c'est devenu "notre" chanson. Alors, un peu comme le héros de la chanson qui veut devenir cosmonaute pour épater la fille qu’il aime, j’ai voulu réaliser un clip pour le groupe qui a écrit cette chanson, pour épater la fille que j’aime.

 

- Pouvez-vous nous parler du clip de Old Kind Of You ?

 

A la base je tournais un autre clip sur Lyon pour l’artiste L.O.A.S : Flingue en porcelaine, qui sortira début avril.

Romain, la star du clip aux cheveux verts fluo, est un ami et nous hébergeait. Je savais que ce coquin avait de curieuses mœurs, et les Dead Fox m'avaient dit qu’ils voulaient devenir des icônes de la culture gay.

J’ai  donc proposé à Romain d’organiser une petite soirée avec ses amis Drag Queens. C’était incroyable ! Ces mecs sont comme des super-héros croisés avec des divinités de l’Égypte antique : Mi-Cléopâtre, mi-Batman.

 

 « Old Kind Of You », The Dead Fox On The Road, 2017.

 

 

En plus d’être tous plus magnifiques les uns que les autres, ils sont d’une gentillesse infinie, et d’une folie totale. Nous avons beaucoup ri pendant le tournage. C’est pour ce genre de chose que j’aime faire ce métier : retomber en enfance.

Le tournage s’est arrêté juste à temps, avant que je tombe amoureux.

 

- Pour vos projets à venir, quelle serait la collaboration artistique idéale ?

 

Le cousin de mon patron se marie le mois prochain, j’ai plein de supers idées ! 

Sinon, le clip Flingue en porcelaine, de L.O.A.S. et quelques projets en écriture, mais rien de certain pour le moment.

Je n’ai pas de collaboration idéale en tête, je suis très heureux des artistes et des gens avec qui je travaille au quotidien. J’ai la chance d’avoir pu m’entourer de personnes passionnées, gentilles et respectueuses. Etre entouré de gens qu’on aime, c’est quelque chose d’inestimable.

 

Nicolas Capus et la joyeuse bande du clip Old Kind Of You.

 

 

Merci Nicolas pour cet entretien ! Nous laissons le mot de la fin aux musiciens :

 

« Ce qui nous plait dans le travail de Nicolas, c'est le mélange entre la beauté graphique de l'image et sa rugosité, ses aspérités. Il a un traitement qui va bien au delà de l'esthétique pour créer des émotions fortes. On est fan. »

 

- The Dead Fox On The Road -

Pour aller plus loin dans l’univers de Nicolas Capus :

Son site web : www.nicolascapus.com

 

Et quelques clips en + pour le plaisir :

Clip So Real, Tomalone, 2014 : www.youtube.com/watch?v=23pd9kvpNmw

Clip Robocop Marseille, 2014 : www.youtube.com/watch?v=DYhirSt9NKY

 

 

 

Lire d'autres "Carnets d'artistes"

 

 

 

 

 

Lire l'article précédent : "Drawing Hôtel : un espace de rencontre entre dessin contemporain et tourisme"

 

 

 

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload