MuseumConnections #1 : retour sur le salon des professionnels des musées

20/02/2017

Les 18 et 19 janvier 2017 a eu lieu le salon des professionnels des musées, des institutions culturelles et des acteurs du tourisme : Museum Connections. Plus de 200 exposants sont venus présenter leurs services de communication, d'accueil, de valorisation de site ainsi que leurs catalogues de produits dérivés. Une offre complète de services, expertises et produits pour aider les musées et institutions culturelles à s'adapter aux évolutions du secteur. 

 

Quels sont les objectifs de ce salon professionnel ? A qui s'adresse-t-il ? Quelles sont les dernières tendances ?

 

Mon cher Watson y était et a rencontré Marine Retourné, chargée de communication du salon. Elle revient sur le bilan de l'édition 2017 et décrypte pour nous les évolutions du secteur. 

 

 - Bonjour Marine, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

Après avoir obtenu un Master 2 spécialisé en marketing et communication à l’ISC Paris, j’ai rejoint l’équipe de Museum Connections en juillet 2015 afin de prendre en charge la communication du salon ainsi que le visitorat, sous la direction de Milena Levent, directrice du salon depuis maintenant 2 ans.

 

- Qu’est-ce que le salon Museum Connections ?

Museum Connections est organisé par la société EUROPEXPO ; il est le seul et unique rendez-vous international dédié au business muséal. C’est un salon qui a été créé en 1995 et qui s’appelait à l’époque Museum Expressions. Il était le point de rencontre entre les fabricants de cadeaux, souvenirs (ce qu’on appelle les produits dérivés culturels) et les responsables de boutiques de musées et sites culturels (monuments, jardins, châteaux…). Depuis 2015, nous faisons évoluer ce salon vers un vrai rendez-vous international dédié aux produits et solutions qui « valorisent » les sites culturels. En effet, avec la baisse des subventions de l’État français ou encore la baisse des visiteurs dans les musées, ces derniers ne peuvent plus uniquement se reposer sur la billetterie ou la boutique pour générer du chiffre d’affaires. Les professionnels des musées doivent trouver de nouveaux outils de valorisation, de nouvelles sources de financement propres, repenser leur modèle économique, se construire une image de marque et mettre en place des moyens de communication pour fidéliser leurs publics, faire évoluer leur site avec les nouvelles technologies pour attirer davantage de visiteurs…

 

Aujourd’hui, Museum Connections met donc en relations plus de 3 300 visiteurs professionnels venants d’institutions culturelles de tout type de structure (RMN, CMN, musées publics, musées privés, offices de tourisme, associations culturelles, sites culturels…) avec plus de 250 sociétés exposantes, proposant des produits et des services en lien avec l’accueil et la gestion des publics, la boutique, la communication, les nouvelles technologies, la muséographie et scénographie…

 

- La session 2017 vient de se terminer, peut-on faire un bilan ?

Pour cette 22ème édition, nous avons accueilli 250 exposants et plus de 3368 visiteurs professionnels (+10% vs 2016), avec environ 35% d’internationaux (vs 32% en 2016).

Museum Connections poursuit donc son excellente évolution, avec une prochaine édition en 2018 très prometteuse puisque le salon va s’agrandir et changer de hall. Il y a certes encore des axes à améliorer et nous sommes une équipe en perpétuelle écoute du secteur, pour l’accompagner au mieux avec notre événement.

 

- Les exposants 2017 étaient divisé en 5 grandes thématiques. Pouvez-vous nous donner les grandes tendances de l’évolution des ces thématiques ?

 

> Accueil et gestion 

Les musées et les lieux culturels ne sont plus exclusivement des lieux de visite passagers. Ils veulent tout connaitre de leurs visiteurs et adapter leur parcours de visite en fonction de leur visitorat. Il est important de connaitre son public pour lui proposer du contenu correspondant à ses attentes et donc faire de sa visite un moment passionnant qui l’incitera à revenir. Nous avons donc accueilli des sociétés spécialisées telles que Myd’l, Imprimeries Laville, ou bien la SARL Archi Tact, qui permettent de mieux connaitre son public et de s’adapter, ce qui est un vrai plus pour les visiteurs.

 

> Gestion de point de vente 

C’est aussi un thème qui devient de plus en plus important, lié au précédent. Il faut pouvoir créer des lieux de vente culturels attractifs via plusieurs facteurs. Cela passe notamment par l’agencement des lieux, les systèmes de paiement, la signalétique, les bornes interactives mises à disposition du public, le mobilier et l’équipement du lieu… Nos exposants proposent des solutions adaptées aux grosses mais aussi aux plus petites structures, qui permettent un accueil personnalisé et inédit du public : KinTPV, Global POS, IREC Ticketing, Sigma Signalétique

 

> Nouveaux modèles économiques

De nouveaux moyens de financement fleurissent dans le monde culturel depuis quelques années. Financement participatif, campagnes de crowdfunding, expositions itinérantes, location de lieux culturels pour l’événementiel…. Toutes ces nouvelles solutions permettent de trouver des fonds de façon innovante, mais réussissent aussi à impliquer le public de manière directe dans le financement de certains projets. Nous avons pu découvrir sur cette édition 2017 Dartagnans, Commeon, HEOH

 

> Produits dérivés culturels

Les boutiques de musées restent une part importante des revenus générés. L’offre en boutique s’est étoffée depuis plusieurs années et de nouveaux produits ont fait leur apparition. On ne trouve plus seulement de la papeterie ou des reproductions d’œuvres mais aussi des accessoires de mode, textiles, des jeux éducatifs pour les enfants et des produits plus originaux tels que des cosmétiques, de l’épicerie fine ou des bijoux. Nous avons notamment eu le plaisir d’accueillir Bijou Végétal, Joyas de Papel, Porcelaine Arquié

 

> Valorisation & communication

Beaucoup d’agences de communication spécialisées dans la culture se sont créées, ce qui permet d’utiliser au mieux les outils modernes dans la communication d’un musée. Réseaux sociaux, plateformes de mise en relation, audiovisuel & multimédia… la valorisation d’un site passe aussi par toutes les nouvelles technologies mises à disposition et qui permettent aux visiteurs un parcours de visite inédit et plus immersif. Je pense notamment aux outils de réalité augmentée, Google glass, parcours olfactifs & sensoriel… proposés par nos exposants Sevessence, ClicMuse, Team Break

 

Toutes ces thématiques, mises bout à bout, confèrent au secteur culturel un avenir riche avec beaucoup d’évolutions possibles et des lieux toujours plus connectés à leur public !

 

 

 

Merci Marine d'avoir répondu à nos questions. Demain, nous vous donnons rendez-vous pour un Museum Connections #2 avec des témoignages d'exposants et de Diane Dubray, en charge de la programmation des conférences.

 

Crédits photo : ©Museum Connections

 

Lire d'autres articles ayant pour thème : les produits dérivés, l'entrepreneuriat culturel

 

Lire l'interview précédente : Tourisme culturel et de mémoire : les missions de l'ADRT Aisne Tourisme

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload