Où l'on allie art et gastronomie

27/06/2016

L'art, ce n'est pas qu'une succession de tableaux dans un musée, c'est aussi des couleurs, des odeurs, des sensations. Armelle et Benoît ont décidé de partager, d'entremêler leurs passions pour associer une œuvre et un plat. L'occasion de travailler sur l'idée de la culture au sens large : art pictural, graphique, et art gastronomique. Ils présentent leurs mélanges savoureux sur le blog L'Hors d'Oeuvre. A consommer sans modération. 

 

 - Bonjour à tous les deux, pouvez-vous vous présenter ?

 

Benoît : Je m'appelle Benoit, j'ai 26 ans. Je termine une école de commerce en apprentissage.

Armelle : j’ai 23 ans et je termine mon master 1 à l’École du Louvre

 

 

- Comment est né votre blog L'Hors d'Oeuvre ?

 

Benoît : Lorsque nous nous sommes mis en colocation, nous avions l'idée de faire quelque chose ensemble. Petit à petit, Armelle a eu l'idée de ce blog où chacun d'entre nous pourrait partager sa passion. D'un coté des textes pour présenter des œuvres d'art, de l'autre des recettes que nous créons. Au début j'étais le seul à faire les recettes mais Armelle met la main à la pâte en plus de la mettre à l'écriture.

Armelle : on adorait tout les deux cuisiner et partager de bons repas. Depuis un petit moment j’avais envie d’écrire sur l’art et de transmettre un peu de cette passion à mon entourage, pas forcément initié. L’idée est donc venue assez naturellement. Lier ces deux univers permettait aussi de scinder le travail et de nous inciter mutuellement à la créativité et à l’assiduité. Maintenant qu’on ne vit plus ensemble c’est parfois plus difficile d’être réguliers mais on est toujours aussi heureux d’entretenir ce projet.

 

- Comment choisissez-vous les recettes en rapport avec les œuvres d'art ?

 

Benoît : Il n'y a pas d’approche unique. Le plus souvent, la recette est réalisée puis le tableau choisi en aval. Mais parfois, Armelle a envie de parler d’une œuvre précise et me lance le défi d’y rattacher un plat. Ça oblige à faire fonctionner les méninges ! Je ne vous cache pas que trouver un plat pour illustrer L’Adoration des bergers de Georges de la Tour n’a pas été évident tout de suite !

Armelle : C’est pour cela que l’on ne se donne pas de critères précis pour relier les œuvres et les recettes. C’est parfois par la couleur, la provenance du plat ou encore la technique. Cela nous permet d’avoir une large marge de manœuvre et ne pas être à cours d’idée. On se permet tout et c’est ce qui nous plaît ! 

Lorsqu’on a chacun fait notre travail (cuisine pour l’un, rédaction pour l’autre), notre grand jeu est la recherche d’un titre drôle et explicite. On peut passer 1h à s’envoyer des textos à la recherche du titre « choc ». C’est de l’art, c’est de la cuisine mais on cherche avant tout à faire sourire.

 

- Armelle, vous travaillez dans le secteur culturel, votre blog vous aide-t-il dans votre vie professionnelle ?

 

Je suis encore étudiante mais c’est vrai que j’ai rencontré plusieurs personnes par ce biais notamment une ancienne professeur de l’École du Louvre qui m’avait contacté en nous félicitant pour l’originalité de idée.

Ensuite, lors d’entretiens pour des stages, je suis toujours amenée à en parler. Je fais ma propre promo c’est sûr mais cela permet aussi pour mes futurs employeurs d’avoir un aperçu de ma manière d’écrire. L’année dernière par exemple, j’ai fait un stage chez Artips et je sais que le blog fut un bon atout pour ma candidature.

 

 

- Une association oeuvre/recette préférée ? 

 

C’est difficile à dire… Je dirai notre premier article parce que c’est le point de départ de cette aventure et parce que l’on a tout les 2 été très fiers de trouver un moyen d’associer visuellement le cannelé, un de nos desserts fétiches de notre coloc, à ce magnifique tableau du Louvre. C’est à partir de là que l’on a compris qu’on allait pouvoir autant s’amuser avec ce blog !

 

Merci à Armelle et Benoît du blog L'Hors-d'Oeuvre d'avoir répondu à nos questions !

 

Vous aimez les blogs culturels ? Découvrez également le blog du Rat de Musée.

 

 

 

Lire l'article précédent : Un musée sachant chasser - ou comment communiquer hors des sentiers battus.

 

 

Lire l'article suivant : Faciliter l'accès à l'offre culturelle grâce à l'idée d'Odile Dussaucy

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload