Culture et marketing, l'alliance gagnante ?

06/06/2016

Chez Mon cher Watson, on s'intéresse beaucoup aux nouvelles pratiques pour mettre en valeur les actions culturelles. Comment communiquer, comment rencontrer son public ? Cyril Leclerc, consultant en communication, nous apporte une réponse grâce au marketing culturel.

 

- Bonjour Cyril, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

 

Bonjour, j'ai commencé par des études d'Histoire de l'Art et d’ingénierie culturelle (médiation, gestion culturelle). Puis je me suis spécialisé dans la communication. J'ai, au fil de mes expériences, abordé de nombreux domaines (patrimoine, spectacle vivant, musiques, musées...). Pareil dans la communication où je me suis formé sur le terrain (graphisme, relations publiques, presse, communication digitale...). J'ai, depuis près de deux ans, décidé de mettre ce parcours au service des porteurs de projet dans le monde culturel. J'ai aussi créé communicant.info : un blog sur la communication culturelle

 

- Comment-vous êtes-vous lancé dans l'entrepreneuriat ? Quels sont les obstacles que vous avez rencontré ?

 

 

Ma première décision a été de trouver une structure pour me faire accompagner. Sur les conseils d'une amie, qui connaissait bien le sujet, j'ai intégré une couveuse d'entreprise pour tester mon activité. Aujourd'hui je poursuis mon projet au sein d'une Coopérative d'Activité et d'Emploi : Artenréel. Cela permet la liberté d'action d'un entrepreneur, tout en bénéficiant d'un accompagnement administratif et juridique. De plus, cela permet de créer des synergies, de coopérer avec d'autres entrepreneurs salariés (statut des personnes intégrant une CAE).
Il y a différentes difficultés à surmonter lorsque vous entreprenez. C'est un monde différent de celui du salariat. Il y a des phases de doutes, des moments où on est "au creux de la vague". Il faut apprendre à gérer ces temps là. Comment ? En trois mot : le réseau, le réseau et le réseau. C'est très important de ne pas rester isolé, de rencontrer des personnes avec lesquels on peut échanger, progresser...

 

 

- Dans votre blog, vous parlez beaucoup de marque culturelle et de marketing culturel. 

Ces notions sont encore assez obscures, pouvez-vous nous les expliquer ?

 

Le marketing c'est l'ensemble des outils (stratégiques et opérationnels) dont dispose une organisation pour susciter de la part de ses publics des comportements favorables à la réalisation / la pérennisation de ses objectifs. Dans le domaine culturel, il y a une petite spécificité : l'offre est préalable à la demande. Une œuvre d'art - sauf dans l'industrie culturelle - n'est pas conçue pour répondre à une demande particulière des publics. Mais, à un moment ou un autre, cette œuvre va devoir rencontrer son public, l'artiste va devoir communiquer sur sa démarche...


Le marketing culturel s'appuie sur le projet artistique et culturel pour déterminer sa singularité, pour fédérer des publics autour de celui-ci. Il permet de trouver un juste milieu entre impératifs économiques et intégrité du projet artistique. Il permet de formuler un projet de sens, de passer un contrat avec ses publics et donc éviter l'écueil du clientélisme.
 

La marque participe à cette promesse, ce « contrat » passé avec les publics : elle garantit certaines qualités, des valeurs auxquelles ils peuvent s’identifier. Dans toute consommation, il y a un risque perçu à consommer... Ce doute qui s'empare de chaque consommateur au moment de passer au paiement. Le domaine culturel n'échappe pas à la règle : le risque perçu est même plus important du fait de l'aspect intangible de l'offre.
D'où la nécessité de rassurer les publics. La marque est ce capital immatériel qui apporte la fidélité et la confiance des publics. Le principe de la marque culturelle étant de s'appuyer sur ce qui fait son fondement : le projet artistique et culturel, ses motivations, son histoire...

 

- Vous êtes contributeur sur le site culturecom.com. Quels sont les sujets que vous y abordez ? Comment se passe votre collaboration avec Aude Mathey, la créatrice ?

 

Je m'intéresse au marketing culturel et surtout comment celui-ci peut contribuer à faire se rencontrer public et projet culturel. Nous échangeons régulièrement avec Aude. Elle a d'ailleurs contribué à mon livre blanc sur "l'identité numérique d'un projet culturel". 
J'espère, en tout cas, pouvoir continuer à collaborer à ce site internet !

 

- Des projets, des envies pour l'avenir ?

 

Plusieurs ! Déjà continuer à mener mon projet en tant qu'indépendant au sein de la CAE Artenréel. Continuer à écrire et à enrichir mon blog et - pourquoi pas - en tirer la matière pour un projet éditorial ? 

 

Merci Cyril d'avoir répondu à nos questions !

 

Lire l'interview précédente : A la découverte d'un Rat de Musée

 

Lire l'interview suivante : Qu'est-ce que le tourisme culturel ?

Please reload

Les enquêtes de Watson

Le blog qui remet

la culture en question(s)

Newsletter
Articles à la Une
Please reload

Please reload

Archives
Vous en demandez encore ? Vous aimerez aussi :
Please reload