• Anne-Sophie M.

« Les Petites Évasions » ou comment créer une micro-entreprise culturelle en pleine pandémie

Qu’on se le dise : 2020 a été une année déroutante, dérangeante voire inquiétante, notamment dans le milieu culturel. Ralentis dans leurs projets, certains.es l’ont vécu comme un moment pénible et infructueux là où d’autres ont en profité pour réfléchir à de nouvelles pratiques et concevoir des dispositifs inédits pour construire un avenir plus exaltant. Dès le premier confinement, Cécile Bonneau a justement saisi l’opportunité pour imaginer de nouvelles formes de médiation, l’amenant à créer sa propre structure « Les Petites Évasions, ». Cette médiatrice pleine d’idées et de ressources a su combiner son affection pour la pédagogie par le jeu à la conception d’outils vraiment ingénieux.

les petites évasions médiation culturelle

En créant sa micro-entreprise culturelle, Cécile s’est posée de nombreuses questions administratives, pratiques et organisationnelles, une source d’anxiété qui peut s’avérer démotivante. Constatant que d’autres médiateurs.trices aspirant se lancer en tant qu’indépendant.e se confrontaient à la même situation, elle a souhaité mettre en commun ses réflexions en proposant trois ateliers-discussions en ligne. Chacun.e est donc invité.e a y prendre part afin d’aborder les thématiques qui nous préoccupent : un vent de solidarité qui fait du bien !


Mon cher Watson a découvert son appel à participation sur les réseaux sociaux, une rencontre qui tombe à pic !


- Bonjour Cécile, quel est votre parcours et comment êtes-vous arrivée dans le domaine de la médiation culturelle ?


J’ai un parcours assez classique : après un baccalauréat littéraire, j’ai fait une licence d’histoire de l’art et un master 1 de muséologie à l’école du Louvre, puis un master 2 de gestion du patrimoine culturel à la Sorbonne. À la sortie de mes études, j’étais passionnée par la conception d’expositions, que ce soit dans leur contenu ou au niveau scénographique. J’avais, entre mes deux années de master, réalisé un stage au service des expositions du musée des Beaux-Arts de Montréal qui m’avait enchantée. Et une chose était sûre : la médiation, ce n’était pas pour moi !


Après les études, vient le temps béni de la recherche d’emploi. C’est à ce moment-là que j’ai fait la rencontre de Judith, une personne lumineuse à qui je dois beaucoup. Avec elle, j’ai compris que la médiation culturelle était bien pour moi, et j’ai découvert que je pouvais mêler plein de choses qui me tenaient à cœur : les enfants, les jeux de piste, la pédagogie par le jeu (souvenirs de mes années de scoutisme) ainsi que l’histoire de l’art, la culture et le patrimoine (souvenirs de mes études passionnantes). Nous étions une chouette équipe d’une dizaine de médiateurs formant le secret Réseau C14. J’ai donc travaillé avec Judith pendant 2 ans (que le temps passe vite quand on s’amuse) et appris à ses côtés mille et une astuces inestimables.

Cécile Bonneau en visite pédagogique au Louvre (c) Les Petites Evasions
Cécile Bonneau en visite pédagogique au Louvre (c) Les Petites Evasions

- Quel est le concept de votre micro-entreprise « Les Petites Évasions » et quel a été le moteur de sa création ?

Spectacle de marionnettes (c) Les Petites Evasions
Spectacle de marionnettes (c) Les Petites Evasions

Les Petites Évasions c’est, au départ, une bande de copains confinés ensemble au printemps, qui décide de créer un spectacle de marionnettes et de le diffuser sur Facebook pour offrir à un maximum d’enfants un moment d’évasion en cette période difficile. J’ai ensuite continué à développer l’idée à Caen, puis dans l’Orne : proposer des animations ludiques et culturelles aux enfants. J’ai testé des formules, des visites, puis j’ai créé la micro-entreprise Les Petites Évasions en janvier 2021. Certes le contexte ne s’y prête pas forcément, mais c’est justement dans ces moments de crise qu’il faut faire preuve de créativité et ne pas laisser la curiosité et la joie des enfants s’éteindre.

les petites évasions

Les Petites Évasions, c'est la promesse d'un moment de partage, de joie et de découvertes de l'art et la culture sous toutes ses formes. Toutes nos animations mêlent à la fois pédagogie et ludique (enquêtes, jeux de piste, contes etc.), car c'est à travers le jeu que les enfants développent leur curiosité et s'ouvrent sur le monde. J’ai découvert la pédagogie par le jeu lors de mes nombreuses années de scoutisme et je souhaite en faire l’une des valeurs principales des Petites Évasions : au travers de nos animations, nous ne proposons pas seulement un divertissement mais réellement une découverte de l’art et de la culture, un apprentissage et une transmission d’information. Le jeu est un support pour éveiller la curiosité des enfants et pour susciter leur intérêt, c’est un moyen et non une fin en soi.

Visite à Caen - Sur les pas de Guillaume le Conquérant
Visite à Caen - Sur les pas de Guillaume le Conquérant

- Vous avez, entre autre, développé E.N.K.E.T.O, un outil de médiation vraiment original pour partir à la découverte de l'art et de la culture depuis chez soi. Pouvez-nous présenter votre projet plus en détail ?


EN.K.E.T.O, c’est la grande aventure du 2e confinement. A situation exceptionnelle, réaction exceptionnelle. C’est souvent dans ces moment-là que l’on a besoin de faire preuve de créativité : le contexte ne me permettait plus de faire des visites-guidées ? Découvrons alors l’art et la culture à la maison. Le principe ? Un coffret reçu dans la boîte aux lettres, une mystérieuse agent C. qui a besoin d’aide pour retrouver une ancienne caméra volée, des enveloppes, des énigmes, un rapport d’enquête à renvoyer avec ses conclusions. Et une thématique culturelle : tout en menant l’enquête, les enfants (de 8 à 12 ans) partent à la découverte des origines du cinéma. Pour créer ce coffret, j’ai gardé les mêmes ingrédients que lors de mes visites : un vrai contenu informatif pour découvrir l’art et la culture, du jeu et des énigmes et des activités manuelles, car c’est en faisant soi-même qu’on retient le mieux.

J’ai eu cette idée mi-novembre et je souhaitais lancer les ventes pour Noël, ça a donc été un vrai défi à relever. Créer le contenu a été assez simple, c’est le même principe que pour la création de visites. Mais il a ensuite fallu concevoir tout le graphisme de la boîte et des visuels (une grande première pour moi !), créer un site de vente, organiser la livraison du matériel nécessaire (une sacrée source de stress), gérer les multiples imprévus, imprimer, fabriquer, découper, remplir les coffrets, puis tout expédier ! Pendant un mois, j’ai vécu, mangé et dormi E.N.K.E.TO, une vraie aventure que je suis heureuse d’avoir vécue.

Pour ceux qui veulent mener l’enquête, les coffrets sont encore disponibles à la vente. Et rendez-vous à Noël 2021 pour la deuxième édition !


- En créant votre micro-entreprise, vous vous êtes heurtée à des questions d’ordre administratif et pratique autour desquelles vous souhaitez échanger avec d’autres médiateurs.trices indépendants.tes dans le même cas. Pouvez-vous nous en dire plus sur les difficultés rencontrées et sur les ateliers-discussions que vous proposez ce mois-ci ?

Se lancer dans l’entreprenariat est toujours plein de défis, d’autant plus dans le domaine culturel. Au cours de mes études, une large part était faite à la médiation culturelle mais jamais il n’a été question des médiateurs.trices culturel.les indépendant.es. Or, quand on se lance dans l’aventure, de nombreuses questions viennent : quel statut je dois choisir ? Mais qui dois-je contacter pour intervenir en milieu scolaire ? Comment communiquer et rendre mon offre visible ?


Je me suis posée ces questions et, en échangeant avec d’autres professionnels.les, je me suis rendue compte que l’on passait tous.tes par ces mêmes interrogations. J’ai toujours été convaincue que le collectif et le partage d’expériences sont enrichissants pour tout le monde et permettent plus de créativité, d’initiatives cools et de nouveaux projets. Coopérer et se soutenir plutôt que rester seul.e dans son coin, ça semble évident, mais ce n’est pas si facile à faire. J’ai pris l’initiative de proposer 3 ateliers thématiques en ligne. L’idée est de proposer un temps d’échanges entre professionnels.les indépendants.es, de partager nos réussites, bonnes pratiques et déconvenues : je ne propose pas un cours ou une formation.




- Comment imaginez-vous le développement de votre structure « Les Petites Évasions » pour les années à venir ?

E.N.K.E.T.O., un coffret plein de mystères
E.N.K.E.T.O., un coffret plein de mystères

A court terme, mon objectif principal va être de m’implanter dans l’Orne, territoire sur lequel je m’installe dans quelques semaines. C’est pour moi un vrai défi, car je vais devoir m’adapter à un territoire rural que je ne connais pas encore, il va falloir faire preuve d’imagination et de créativité. Ma première porte d’entrée va être de proposer des interventions en classe, notamment avec l’adaptation du coffret E.N.K.E.T.O sur la thématique des origines du cinéma que je suis en train de repenser pour le milieu scolaire.


Sur le moyen terme, et parce que beaucoup de personnes me le demande, je pourrai essayer de diversifier mon offre à destination du public adulte.

Merci Cécile de nous avoir dévoilé tes projets avec autant d’enthousiasme : ta créativité et ta persévérance mèneront « Les Petites Évasions » vers de larges horizons !


Ateliers-discussions en ligne :

· Mercredi 03 mars, 18h30-20h30 : « Être médiateur.trice indépendant.e : poser les bases »

· Samedi 20 mars, 14h30-16h30 : « Se faire connaître et trouver sa clientèle »

· Mercredi 31 mars, 18h30-20h30 : « Différentes prestations et différents publics : comment choisir ? Faut-il choisir ? »

· Inscriptions


Suivez les actualités - « Les petites évasions » :

· Sur le site internet

· Sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram

· Sur le terrain : visite-enquête de Ménil Gondouin (61), Sur les pas de Guillaume le Conquérant (Caen, 14) et Street art (Caen, 14) pour les enfants (6 à 12 ans) : visites à venir, mars et avril.

Contact pour plus d’informations et se tenir informé.e des dates à venir.



(re)lire toutes nos enquêtes sur les thèmes de la médiation culturelle des expositions et de l'entrepreneuriat.


Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International

Enquêtes & Actus
S'abonner à la newsletter