• Anne-Sophie M.

Quand médiation culturelle rime avec « manipulation, expérimentation et découvertes sensorielles »

Encore une découverte captivante dans le monde de la médiation culturelle et scientifique ! Original et audacieux, le jeune collectif lyonnais SPECIMEN(S) propose depuis 2017 des activités et des outils favorisant la manipulation et l’expérimentation auprès d’acteurs publics et privés diversifiés. Combinant astucieusement l’angle didactique à l’aspect ludique, les membres de ce collectif regorgent d’idées innovantes pour repenser la médiation de façon interactive.


Carole-Hélina Jaquet et Sarah Rambaud, co-fondatrices de SPECIMEN(S), seront à Genève le 16 novembre 2020 pour présenter leur jeu « L’Hôtel-Dieu à la loupe », dans le cadre de la rencontre professionnelle de La Lucarne « Le jeu, un outil au service de la médiation culturelle ».


Elles partagent ici leur dose de créativité et d’inspiration quotidienne, pour le plus grand plaisir de ce Cher Watson.



- Bonjour Carole-Hélina Jaquet et Sarah Rambaud, pouvez-vous nous présenter chacune votre parcours et ce qui vous a amené à co-fonder le collectif SPECIMEN(S) ?


Carole-Hélina Jaquet et Sarah Rambaud

Nous avons toutes les deux fait nos études à Lyon : Carole-Hélina en Histoire de l’art et Patrimoine, Sarah en Archéologie, Tourisme et Patrimoine. Nous nous sommes rencontrées au Musée des Confluences pour lequel nous avons travaillé à son ouverture. C’est dans ce lieu que nous avons eu l’idée de monter notre propre association avec trois amis médiateurs culturels et scientifiques : Laura Ben Haïba, Guillaume Caër et Elodie Stamm.


Tout comme ce lieu regroupe une multitude de collections différentes, notre association regroupe une diversité de profils qui nous ont tous conduits à un moment donné à la médiation : histoire et patrimoine, histoire de l’art, archéologie, arts plastiques et arts appliqués, sciences et vie de la terre. Nous sommes actuellement toutes les deux chargées de projets de médiation culturelle et scientifique, et médiatrices pour l’association, en parallèle de nos autres activités professionnelles.



- Quelles missions votre collectif s’est-il donné et pour quelle nature de projets travaillez-vous généralement ?


Nous souhaitons promouvoir la médiation culturelle et scientifique sous toutes ses formes, allant de l’atelier au jeu de plateau, de la visite à la conférence par exemple. Chaque activité est développée pour un public particulier. Il s’agit soit de commandes de la part de structures qui souhaitent proposer un format spécifique à leur public, soit de projets portés et conçus en interne par l’association pour diversifier sa programmation. Le tout en gardant un lien privilégié avec le public.

Nous avons la chance de travailler dans des lieux très différents : musées, structures municipales (CCAS, médiathèque, ludothèque, accueil de loisirs), sites patrimoniaux comme la Chapelle de l’Hôtel-Dieu de Lyon ou l’abbaye de Cluny, établissements scolaires mais aussi en milieu hospitalier (HFME de Bron).


Animation « Question(s) de restauration - Le textile »


- Vous imaginez vos propres dispositifs de médiation à chaque fois. Quel est votre « marque de fabrique », de la conception à la fabrication ?


Notre marque de fabrique est de proposer des formats qui favorisent la manipulation, l’expérimentation et les découvertes sensorielles. Les objets font partie prenante de notre démarche. Il nous semble essentiel de confronter le public avec cette réalité matérielle à l’heure où les écrans et les outils numériques ont pris une place très importante dans notre quotidien.

Nous sommes donc amenés à collecter des objets en formant des partenariats, comme ce fut le cas pour le projet « Dans l’intimité des toilettes » pour les besoins duquel le Jardin zoologique de Lyon nous avait prêtés des excréments de girafe, lion, loutre etc. Il s’agissait d’intervenir auprès d’une classe de collégiens de Lamure-sur-Azergues sur le thème de l’excrétion et les problématiques qui l’entourent dans notre société.

Sur certains projets, nous faisons appel à des intervenants comme un designer graphiste pour la conception de notre jeu de plateau « L’Hôtel-Dieu à la loupe ». Ce jeu avait conçu en partenariat avec le Musée des Hospices Civils de Lyon pour valoriser ses collections auprès du public hospitalisé.


Jeu « L'Hôtel-Dieu à la loupe ». Partenariat avec le Musée des HCL pour le public hospitalisé.

Lorsque c’est nécessaire, nous fabriquons nous-même nos objets ou nos costumes, comme pour l’atelier « Apothicaire en herbe : dans la classe du professeur Chourave » lancé au mois de septembre. La fabrication de la mandragore nous a donnés du fil à retordre !

Nous suivons un processus de travail très instinctif : s'approprier le sujet à travers des recherches, des rencontres avec des professionnels du domaine concerné, puis nous nous mettons à la place du public ciblé (qu’est-ce que j’aimerais savoir et comprendre sur ce sujet ?). Viens ensuite la collecte des objets imaginés et la mise en place de l’activité. En gardant toujours à l’esprit de donner des informations scientifiques et historiques actualisées, quel que soit le public.


Atelier « De la fouille à la table - Quand l'archéologie s'invite en cuisine »

- Qu’est-ce qui vous motive particulièrement dans la mise en place d’un projet de médiation culturelle ?


Nous apprécions particulièrement diversifier nos expériences et nous intéresser à des projets originaux. Nous faisons appel à nous-même pour concevoir des activités sur-mesure autour de sujets scientifiques, par exemple. Certains thèmes réputés difficiles d’accès pour le grand public, comme les rayons X, l'excrétion, l’histoire de la médecine ou encore la microbiologie, nous donnent accès à des contenus et/ou des collections particulières. C’est passionnant de sortir de notre zone de confort, de découvrir de nouveaux domaines et de pouvoir ensuite transmettre ces nouvelles connaissances au public. Le tout en s’amusant ! Nous pourrions sans doute résumer les choses ainsi : un bon projet de médiation c’est découvrir, rencontrer, et s’amuser.


Atelier « Curieux de nature », 4-6 ans


- Quelles sont les ambitions du collectif SPECIMEN(S) pour les années à venir?


Plusieurs projets suivent leur cours malgré cette période compliquée. Notre partenariat avec le Musée des Hospices Civils de Lyon dans le cadre du projet « Promenons-nous dans l’Hôtel-dieu » se poursuit en 2021. Nous sommes en train de boucler une version de notre jeu de plateau « L’Hôtel-Dieu à la loupe » adaptée aux enfants alités en contexte hospitalier. Nous avons hâte de retrouver les enfants et les équipes de l’HFME même si la situation actuelle ne le permet pas encore.

Dans les mois à venir, nous souhaitons aussi ouvrir notre offre au public individuel afin qu’il puisse profiter d’activités que nous proposons actuellement à des structures. Nous voulons donner par ce biais plus de visibilité à l'association localement et rencontrer un public de proximité. Nous sommes en train de chercher des lieux afin de proposer notre atelier sur le thème d’Harry Potter pour Halloween. Affaire à suivre !


Atelier « Apothicaire en herbe - Dans la classe du professeur Chourave »


Un grand merci, Carole-Hélina et Sarah, de nous avoir fait découvrir plus en détail les actions innovantes de votre collectif : nous vous souhaitons le meilleur pour l’avenir de SPECIMEN(S) !


Suivre l’actualité du collectif SPECIMEN(S) :

Contacter le collectif SPECIMEN(S) : collectif.specimens@gmail.com

Rencontrer le collectif SPECIMEN(S) : lundi 16 novembre 2020 au Musée d’art et d’histoire de Genève, dans le cadre de la rencontre professionnelle « Le jeu, un outil au service de la médiation culturelle », organisée par La Lucarne, une association que Mon cher Watson avait déjà rencontrée !


Lire plus d'articles sur le thème Médiation culturelle


Lire l'article précédent : "3 Questions à... Château de Gruyère"

Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International