• Aurélie R.

L'interview schizo : Aurélie répond à Watson

Mon cher Watson a quatre ans ! Pour l'occasion, ses créatrices se dévoilent et se prêtent au jeu des questions de Mon cher Watson. Vous avez dit schizo* ? Complètement !


- La désormais très classique question sur ton parcours professionnel ! Et sois synthétique !

Après une licence d’histoire, j’ai poursuivi en master dans le management de la culture, dont une année à l’université d’Avignon où j’ai rencontré Géraldine !

J’ai commencé ma carrière comme attachée de presse en agences de relations presse dans des secteurs très variés : décoration, bricolage, jardin, BTP… En 2015, j’ai eu l’opportunité de me mettre à mon compte en retournant à mes premières amours : le secteur culturel. Depuis, je suis consultante en communication en parallèle du projet éditorial Mon cher Watson.



- Pourquoi avoir choisi de t’associer avec Géraldine ?

Parce qu’à deux, on va plus loin ! Avec Géraldine, on partage la même vision de la culture et de son rôle dans la société mais nous avons deux parcours différents, et des compétences complémentaires.


Sur Mon cher Watson, nous rédigeons toutes les deux des enquêtes mais nous nous partageons beaucoup d’autres tâches en fonction de nos compétences, nos envies… et de notre temps disponible ! L’avantage d’être deux, c’est d’avoir 2x plus d’idées, 2x plus de compétences, 2x plus de motivation… C’est tellement important dans l’entrepreneuriat. Le plus ? Travailler avec une amie, ça n’a pas de prix ! ;-)


4 ans après le début de l’aventure, je suis assez fière de ce qu’on a accompli. Et je suis sûre que je n’aurai pas pu le faire toute seule !



- Que t’apporte la rédaction des Enquêtes ?

En premier lieu, le plaisir de rencontrer des professionnels passionnés par leur job, d’échanger avec eux sur les grands enjeux du secteur culturel. Plus le temps passe et plus je me rends compte que l’échange entre pros est essentiel pour faire avancer les choses, pour bien faire notre travail, pour élargir nos horizons. Et la casquette de rédactrice pour Mon cher Watson m’offre la possibilité de prendre contact avec beaucoup de gens.


A côté de cela, j’ai aussi pu perfectionner beaucoup de compétences utiles dans mon métier : rédaction, techniques d’interviews, mise en ligne, ergonomie d’un site web, community management, journalisme, relations presse, vulgarisation… Autant de compétences qui me servent pour répondre au mieux aux besoins de mes clients, mais aussi qui les rassurent sur la qualité de mon travail.



- Tu avais déjà lu une aventure de Sherlock Holmes avant ?

J’ai (un peu) honte, mais non...

Mais je me suis rattrapée depuis ! J’ai lu des nouvelles, et je me renseigne régulièrement sur toute la production artistique autour de l’univers de Sherlock qui inspire tellement : cinéma, BD, arts plastiques, séries TV, etc.


D’ailleurs, aviez-vous remarqué que le Watson de la série Elementary est une femme ? Coïncidence ? Peut-être...







- Qu’est-ce que tu préfères dans le job ?

Sans hésiter : rencontrer et échanger avec d’autres professionnels ! Je pense qu’il n’y a pas meilleure façon d’apprendre que d’être confronté à la réalité. Et avec en moyenne deux enquêtes par mois, j’ai souvent cette occasion.


Mon cher Watson, c’est un peu le lien entre ma vie pro et perso. Je découvre des métiers passionnants, des sites (musées, châteaux…) magnifiques, et discute avec des artistes créatifs. J’ai des idées d’interviews à la pelle et j’espère bien pouvoir toutes les réaliser !



- Un coup de cœur culturel récent à partager ?

Oui, on avait préparé cette interview schizo il y a longtemps, avant le confinement…

Parmi les derniers musées que j’ai visité, j’ai été très impressionnée par le musée de la civilisation celtique à Bibracte avec son architecture de béton et de verre très moderne qui met particulièrement bien en avant les objets et les fouilles de ce site archéologique du Morvan.


Et pour les Lyonnais comme moi, je vous invite tous à aller faire un tour dans les nouvelles salles rénovées du Musée d’Histoire de Lyon, pour en apprendre encore plus sur la ville. En attendant la fin du confinement, vous pouvez relire l’interview de Xavier de la Selle. Il y a aussi un musée plus confidentiel, mais qui mérite d’être beaucoup plus connu : le musée des Moulages. Situé sur le cours Gambetta, il présente une très impressionnante collection de moulages en plâtre de statues : les plus grands chef-d’œuvre de l’histoire de l’art dans une même salle. Vous ne les verrez jamais ensemble ailleurs qu'au MuMo !


Et sinon pour finir ce confinement en beauté, je vous conseille la série, The Last Man on Earth. C'est l'histoire d'un homme qui se retrouve tout seul sur terre à cause d'une épidémie : de circonstance non ? Will Forte, créateur et acteur principal de la série, propose une pépite complètement barrée.

Angoissés par la situation actuelle, ne pas s'abstenir !



- Peux-tu nous donner un avant-goût de tes futurs projets ?

Après m’être frottée à l’enseignement pendant cette année universitaire (et c’est pas facile !), je suis en train de finaliser la rédaction d’articles pour l’Hôtel de la Marine qui va ouvrir prochainement au public et je vais également accompagner un collectif d’entrepreneur du secteur du tourisme dans leur communication corporate sur LinkedIn.

Restez connecté, je vous en parle bientôt sur LinkedIn et dans la prochaine Watson Planet ! Et j’ai hâte de pouvoir montrer tout ça !



- L’enquête que tu as faite la plus...

... surprenante : je crois que c’était la première ! J’ai interviewé Jacques Lemoine en 2015, bien avant qu’on ait l’idée de créer Mon cher Watson avec Géraldine. Je ne partais d’aucun modèle et en plus nous parlons d’assurance des œuvres d’art, un sujet que je ne maîtrise pas du tout ! J’avais juste envie de découvrir une facette peu connue et peu valorisée du secteur culturel. Presque 5 ans plus tard, en la relisant, je mesure bien le chemin parcouru depuis.


... réactive : il y en a deux qui me viennent spontanément à l’esprit. Celle d’Isaure de Sainte-Marie, propriétaire du château de Troussay, que j’ai appelé en urgence un vendredi soir pour une publication le lundi matin parce que l’intervenant prévu m’avait lâché au dernier moment. La deuxième, est celle de Charline Lamarche, qui nous a parlé du document de prévention des risques dans les musées, que j’ai contacté juste après l’incendie de Notre-Dame. C’est la première fois que Mon cher Watson réagissait à une actualité aussi vite.


... décevante : l’interview de la présidente de l’association ERTA qui nous parle de l’apprentissage de la flûte à bec. Ce n’est pas le contenu qui me déçoit mais sa visibilité. Je suis flûtiste depuis que je suis jeune et j’avais envie de faire découvrir mon instrument et son enseignement. La preuve que les cours de flûte au collège ont cassé l’image de la flûte à bec. Réhabilitons la flûte à bec ! ;-)



... drôle : celle de Claire Casedas qui a fondé Fun in Museum. Fun… Vous l’avez ?


... de tes rêves : je ne l’ai pas encore réalisé ! Mais j’y travaille, les contacts sont en cours, à suivre...


... jolis visuels : ce serait certainement Iconys et sa vision très caractéristique du patrimoine. Je les avais repéré sur instagram et j’aime beaucoup ce qu’ils font. Sinon, je pense aussi aux jolies créations graphiques de Gwladys Morey, mais ça, c’est l’œuvre de Géraldine !


... ami(e)s : ça ne se voit pas, mais en 4 ans, nous avons interviewé des inconnus mais aussi des copains… Allez, je balance quelques noms : Sarah, Perrine, Nicolas, Johann et il y a aussi de très belles rencontres professionnelles Sophie, Nicolas, Béatrice, Émeline, Claudia, Alizée, Cyril, Muriel Z. et Muriel J., Richard, Romain… Et ça c’est que pour les interviews que j’ai réalisées, il y en a beaucoup d’autres dans les interviews faites par Géraldine !


... à venir : après un mois d’avril très chargé avec 8 enquêtes réalisées pour rendre compte de la vie des pros de la culture en confinement, et la préparation de nos 4 ans, il y a moins d’interviews engagées. Mais on devrait bientôt vous parler de bibliothèques, de bots...



- Qu’est-ce que tu vas faire après le confinement ?

Alors boire une bière en terrasse avec des copains ! Oui, c’est pas pour tout de suite, mais j’en rêve !

Et sinon, d’un point de vue culturel, j’ai bien envie d’aller voir l’exposition “Traces du Vivant” au musée des Confluences ! Sinon, je suis preneuse de toutes vos idées ?


Merci encore de nous lire, de nous suivre, de nous soutenir depuis 4 ans !



Lire l'interview schizo : Géraldine répond à Watson
Accéder à la page "Qui sommes-nous ?"

[*MERCI à Louise Durette qui nous avait suggéré il y a quelques années déjà cette interview schizo !]

Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International