• Aurélie R.

Un événement incontournable du monde de l'art : le Salon des Artistes Français

Cette semaine, du 12 au 16 février 2020, le Grand Palais accueille la 230ème édition du Salon de la Société des Artistes Français. Cet événement incontournable, c'est la "grand'messe" du monde de l'art.


Créé à l'initiative de Colbert et Louis XIV en 1667, le Salon avait pour vocation de présenter les dernières œuvres des membres de l'Académie Royale de peinture et de sculpture. Le Salon, c'était l'occasion de valoriser l'Etat, la Monarchie royale, à travers le foisonnement, la technique et l'innovation des artistes français. Les plus grands noms des artistes du pays ont présentés leurs œuvres ici : Rodin, Monet... Faisant de cet événement un témoin privilégié de l'histoire de l'art.

3 siècles plus tard, le Salon des Artistes Français continue à favoriser la rencontre entre un large public et la création contemporaine en tout sens.


A 2 jours de l'ouverture du Salon, Mon cher Watson a rencontré Martine Delaleuf, présidente de la Société des Artistes. Elle nous présente 230 ans d'histoire d'un événement culturel et artistique incontournable ainsi l'édition 2020.

- Bonjour Martine, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel, ce qui vous a amené à la direction du Salon des Artistes Français et votre rôle ?

Je n’ai toujours eu qu’une passion dans la vie : l’art. Il s’agit du grand fil conducteur de mes choix professionnels comme de mon épanouissement personnel. C’est pourquoi après un diplôme aux Beaux-Arts à Paris, en architecture, je me suis vouée à la peinture. J’ai exposé mes œuvres dans de nombreux pays et je suis devenue Secrétaire générale de l’Association des peintres officiels de l’armée, rôle pour lequel j’ai été nommée Chevalier des Arts et des Lettres en décembre 2019. En parallèle à cette activité, je suis la Présidente du Salon des Artistes Français depuis 2013 et de la section Architecture du Salon. Il s’agit d’un Salon que j’apprécie particulièrement pour son exigence artistique et sa superbe histoire. Mon rôle est avant tout de maintenir le Salon à son rang des plus grandes manifestations artistiques françaises tout en présentant un vaste panorama de la création contemporaine sous toutes ses formes, que ce soit la gravure, la peinture, la sculpture, l’architecture ou la photographie.


- En 2020, le Salon des Artistes Français fête ses 230 ans. Pour quelle raison ce salon a-t-il été créé ? A-t-il évolué depuis ?

En effet, le Salon des Artistes Français a été créé en 1667 par Colbert pour Louis XIV ! Le Salon a d’abord été créé pour montrer la richesse des tendances artistiques, ériger Paris en tant que capitale des Arts.

Aujourd’hui, le Salon conserve la même passion, la même volonté de faire connaître des artistes hors des circuits traditionnels. Certaines traditions d’antan demeurent également inchangées telles que la sélection des artistes par un Jury et le système de récompenses propre à notre Salon. Toutefois, nous sommes aussi ancrés dans le présent et restons attentifs aux évolutions de la création contemporaine : par exemple, en 2017, nous avons dédié certains espaces du Salon au street-art, ce qui n’avait jamais été fait auparavant.


- A l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, a-t-on encore besoin des salons d’Artistes pour promouvoir et faire connaître les artistes contemporains ?

Il est évident qu’actuellement, il ne faut pas négliger Internet et les réseaux sociaux dans la promotion des artistes. C’est pourquoi nous sommes d’ailleurs très actifs sur ceux-ci : nous avons près de 50 000 followers sur Instagram ! Cela nous permet de toucher un public plus jeune, ce qui est l’une des principales vocations du Salon puisque nous ne nous adressons pas seulement aux professionnels de l’art mais aussi au grand public, aux amateurs. Les réseaux sociaux offrent une nouvelle dynamique mais est-ce qu’ils remplacent réellement les salons d’art ? Je ne pense pas. Un Salon comme le nôtre offre la possibilité à ses visiteurs de venir à la rencontre des artistes venus de l’autre bout du monde, d’échanger avec ceux-ci, de découvrir un milieu qui n’est pas forcément le leur. C’est ce qui fait la richesses des salons d’art et que ne peut remplacer Internet. Le face à face avec une œuvre d’art qui vous interpelle est une découverte irremplaçable !


Vernissage de l'édition 2019 du Salon des Artistes Français - © Imageaste-David Lebrun

- Quel est le public attendu lors des 3 5 jours de salon ?

Nous attendons un public très diversifié : des amateurs d’art, des familles, des étudiants, des professionnels de l’art tels que des conservateurs, des galeristes ou encore des critiques. Nous comptons également sur la présence des « habitués » du Salon, ceux qui nous rendent visite à chaque édition depuis de nombreuses années. L’année dernière, le Salon a réuni près de 35 000 visiteurs malgré de nombreuses manifestations prévues ce week-end-là. Bien entendu, nous espérons que cette 230e édition rassemblera davantage de public ! Je terminerai en soulignant que ce qu’il y a de formidable avec notre Salon, c’est qu’il réunit autant de connaisseurs, de passionnés que de curieux. Cela montre que malgré bien des présupposés, l’art rassemble les hommes !


Jules-Alexandre Grün, Un Vendredi au Salon des Artistes Français, 1911, huile sur toile

- Pour fêter plus de deux siècles d’existence, vous présentez les archives du salon dans une exposition événement. Pouvez-vous nous en parler ?

Il s’agit d’une exposition tout à fait exceptionnelle qui dévoilera plus de trois siècles d’archives jamais montrées auparavant ! Nous avons attentivement sélectionné de nombreux documents témoignant de la richesse historique et artistique du Salon, que ce soit des plans, des photographies, des affiches anciennes, des fiches d’inscriptions de célèbres peintres tels que Manet ou Rodin, ou encore des catalogues. Ces archives sont normalement conservées dans les bureaux de la Société des Artistes Français et ne sont consultables que sur place et sur demande par des chercheurs ou experts. C’est une occasion unique pour le visiteur de se plonger dans plus de trois cent ans d’Histoire … avant que ces archives ne retournent sur leurs étagères !


Le vote du Jury de peinture, au Salon des Artistes Français du Grand Palais, en 1903

- Un coup de cœur pour cette édition 2020 à partager à nos lecteurs ?

Cette édition 2020 promet de beaux moments de découvertes et de rencontres. Mon principal coup de cœur, c’est, bien sûr, cette exposition d’archives que nous venons de mentionner car elle est tout à fait unique et je ne sais pas quand ces documents seront à nouveau visibles au public ni même s’il n’y aura une autre occasion de les présenter de cette façon. Un autre coup de cœur : la sculpture monumentale que présentera Louise Gaggini et qui mesure plus de 4 mètres sur 3 ! Enfin, je me réjouis de voir les expositions personnelles des médaillés d’honneur de l’année dernière : le peintre Francis Bellanger, la graveuse Véronique Laurent Denieuil, la photographe Carole Demerin et le sculpteur Bruno Madelaine.



Merci Martine Delaleuf d'avoir accepté de répondre à nos questions ainsi qu'à Béatrice Martini pour son aide dans sa réalisation. Nous avions déjà rencontré Béatrice en 2017 : relire sa présentation des relations presse dans le secteur culturel.


Le Salon est ouvert :

  • Mercredi 12, vendredi 14 et dimanche 16 février de 11h à 20h

  • Jeudi 13 et samedi 15 février de 11h à 22h

  • Grand Palais des Champs-Elysées, Paris 8ème






Pour plus d'informations :




Lire d'autres enquêtes sur le thème de la création artistique.

Lire l'enquête précédente : 3 Questions au Musée de l'Imprimerie de Lyon

Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International