• Anne-Sophie M.

Échappées muséales dans les écoles

Et si les musées se déplaçaient directement dans les établissements scolaires ? Voici le fabuleux projet de la jeune association suisse Musée à l’emporter, qui collabore avec des structures culturelles pour faire itinérer leurs collections sous forme d’ateliers participatifs dans les classes. Quatre co-fondatrices se sont lancées dans sa création pour faire découvrir le monde muséal aux scolaires, souvent méconnu et assez abstrait. Qui travaille dans un musée ? Qu’est-ce qu’une collection ? Pourquoi les œuvres sont-elles présentées de cette façon ? Qu’est-ce que la médiation culturelle ? Autant de questions soulevées lors de ces rencontres, suscitant vivement leur curiosité.


Du fait de son originalité, le concept de Musée à l’emporter a su convaincre le HUB de l’université de Lausanne, propulsant l’association dans le programme d’accélération de projet Ucreat3. Cette expérience intense a été aussi constructive que bénéfique à l’équipe, qui en ressort grandie et avec un projet solide.


Cléa Masserey, Emmanuelle Vollenweider, Ludivine Barro et Camille Mottier ont répondu aux questions de Mon cher Watson et nous expliquent le concept de Musée à l’emporter plus en détails…



- Bonjour l’équipe de Musée à l’emporter ! Comment vous êtes-vous rencontrées et quelles ont été vos motivations à co-créer cette association ?


Musées à l'emporter
De gauche à droite, Emmanuelle Vollenweider, Ludivine Barro, Cléa Masserey, Camille Mottier.

Notre parcours d’étude en Lettres nous a réunie-x-s : nous baignons touxtes dans la culture et avons pour souci de la rendre accessible et vivante. Nous sommes également des amie-x de longue date. L’idée de Musée à l’emporter germe dans la tête de Cléa Masserey en 2019, qui travaille alors en tant que médiatrice culturelle dans un musée. C’est dans ce contexte qu’elle constate que de nombreux enseignant-e-x-s renoncent à y emmener leurs élèves du fait de la distance et de l’organisation que cela demande. Elle réalise également que le concept de musée peut parfois effrayer et n’est pas toujours facile à appréhender pour des élèves. Elle réfléchit à une solution et la propose à un programme de soutien à l'entrepreneuriat de l’Université de Lausanne. Camille Mottier, Ludivine Barro et Emmanuelle Vollenweider, qui travaillent dans la culture, pour des festivals et dans l’enseignement, la rejoignent à cette occasion. Nous étions motivée-x-s à relever ensemble le défi de constituer une association et de participer à la démocratisation culturelle en Suisse romande.


Logo Musée à l'emporter

- Quelles missions s’est donné Musée à l’emporter et quelles valeurs souhaitez-vous transmettre ?


Musée à l’emporter crée des ateliers pour les écoles pour présenter ce qu’est un musée. Qu’est-ce qu’une exposition, des muséalias? Pourquoi la scénographie est importante? Le but est d’amener les enfants et les adolescent-e-x-s à s’interroger au sujet de ces institutions si présentes dans toute la Suisse romande. Les élèves découvrent un musée et accèdent à une éducation culturelle ludique sans se déplacer, directement dans leur classe.


Actuellement, nous collaborons avec huit musées du canton de Vaud (Suisse romande), qui nous ont prêté différents objets de leurs collections que nous pouvons amener dans les classes. Il s’agit de participer à leur mission de démocratisation culturelle en allant chercher leur jeune public dans les écoles.


Photo de gauche : La médiatrice explique aux élèves le fonctionnement du fléau, l’ancêtre de la moissonneuse-batteuse.

Photo de droite : Les carnets de muséographie sont adaptés à l’âge des élèves et leur permettent de garder une trace de l'atelier.


Il s’agit également d’aider les enseignant-e-x-s à faire découvrir les musées. Pour les classes excentrées notamment, il est compliqué de s’y rendre en raison des coûts et du temps d’organisation. Nos ateliers vont ainsi à leur rencontre, et nous les adaptons en fonction des besoins de l’enseignant-e-x. Les enfants sont le futur public des musées, nous sommes là pour les aider à mieux appréhender ces institutions culturelles, pour leur donner envie d’y aller avec leur famille et de découvrir les trésors qui s’y cachent !


- En 2020, le HUB de l’Université de Lausanne a sélectionné six projets, dont le vôtre, vous permettant de rejoindre le programme d’accélération de projets UCreate3. Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?


Ce programme Ucreate 3 consistait en une formation d'entrepreneuriat accélérée de quatre mois qui se concluait par un Output fair, soit une présentation de notre projet devant un jury d’entrepreneur-se-x-s. Tout au long du processus, nous avons été coachées personnellement par un professionnel du domaine et nous avons été soutenue-x-s financièrement pour lancer la communication. Le processus était extrêmement stimulant car nous étions sans cesse “challengées” : nous devions préparer des présentations en lien avec les cours en peu de temps, et dans des matières plutôt étrangères pour nous. Comme nous venons toutes les quatre du domaine des Lettres, des termes tels que « business model » ou « proposition de valeur » étaient quelque peu déconcertants. Malheureusement, à cause du covid, les cours se faisaient à distance. Si nous avons tout de même pu créer un réseau, les échanges informels, essentiels pour renforcer les liens, n’ont pas pu se faire.


Musée à l'emporter

Ce programme nous a permis d’éprouver et de réfléchir à notre fonctionnement d’équipe . Il nous a poussé à nous poser les questions qui dérangent et à envisager les potentiels problèmes (que faire en cas de conflit avec une-x membre de l’équipe ? Comment convaincre un-e investisseur-euse de nous financer ?...). Fin janvier 2021, après ces quatre mois de défis, notre association à but non lucratif “Musée à l’emporter” était née.




- Vous souhaitez développer un atelier "clé en main" pour faire découvrir de façon interactive le monde des musées aux scolaires. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ?


L’enjeu principal était de trouver un moyen de proposer des ateliers qui sensibilisent au monde des musées tout en étant en classe. Chaque musée présente des musealias – des objets qui incarnent un message. Nous en avons sélectionnés pour les amener directement en classe.


Muséalias - Musée à l'emporter
Petit aperçu des muséalias

Notre premier projet d’atelier peut se décliner en deux formats, selon le temps et l’envie des enseignant-e-x-s. La version courte, d’une durée d’une heure trente, nous permet de présenter différents musealias, prêtés par des musées, et d’amener les élèves à comprendre leur rôle et leurs particularités. En travaillant par groupes autour d’objets et d’œuvres qui sont comme ceux que l’on trouve dans les musées (mais que pour une fois, on peut manipuler), les élèves sont amenés à imaginer leur place dans une exposition, la manière dont ils pourraient être mis en valeur, mais aussi à découvrir la grande variété de musées que nous avons la chance d’avoir en Suisse romande. Dans quel type de musée peut-on trouver la reproduction d’un sous-marin lacustre? Est-ce que des habits pour enfants ont leur place dans un musée? Est-ce qu’un Jardin botanique est un musée? Nos objets du quotidien peuvent-ils se trouver au cœur d’une exposition? Autant de questions que nous avons envie d’amener les élèves à se poser.


Enfin, nous prévoyons un format plus long, de six heures, qui consiste à accompagner une classe pour monter sa propre exposition sur une thématique, en partant de l’un des musealia présentés en introduction. C’est alors leurs propres objets et confections qui viennent enrichir l’exposition, ce qui permet aux élèves de s’approprier les concepts liés à la muséographie.


Photo de gauche : L’atelier alterne les moments d’échange en groupe ou avec toute la classe et les activités.

Photo de droite : Des audioguides donnent des explications aux enfants sur les objets tout en les plongeant dans une ambiance sonore créée spécialement pour chaque objet.



- Quelles sont les ambitions de Musée à l’emporter pour les années à venir?


Nous prévoyons de commencer à intervenir en classe dès ce semestre. Le but est ensuite de travailler avec d’autres musées et de sortir des frontières cantonales vaudoises.


Par ailleurs, d’autres personnes n’ont pas la chance de pouvoir se rendre au musée, comme les personnes à mobilité réduite ou les résident-e-s en EMS. Notre association espère un jour pouvoir aller à leur rencontre pour leur permettre de découvrir les expositions romandes. Les musées réunissent, et nous sommes là pour les soutenir.


Musée à l'emporter
Les 4 co-fondatrices en séance de travail


Un grand bravo à tout l'équipe de Musée à l'emporter, nous vous souhaitons beaucoup de succès pour le lancement de votre projet !

 

Pour suivre les actualités de Musée à l'emporter :

Les inscriptions aux ateliers viennent d’ouvrir !

Les ateliers sont proposés aux classes en Suisse romande, pour les élèves de 6 à 15 ans : de la 3ème Harmos (= primaire) jusqu’en 11ème Harmos (= secondaire/collège). Les inscriptions se font en ligne.

 
Collectif WOW

Pour aller plus loin :

Lire d'autres enquêtes sur le thème "Médiation culturelle" et "Entrepreneuriat"

Lire l'enquête précédente : "La force du collectif dans la médiation culturelle"


posture-marche-A3-300DPI-couleurs.png

Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International

Picto newsletter 2020.png
Enquêtes & Actus
S'abonner à la newsletter