• Aurélie R.

La continuité du travail de conservation-restauration est-elle possible ?

Depuis plus d'un mois que nous partageons des témoignages de professionnels de différents secteurs de la culture, nous avons pu voir à quel point ils rivalisent d'imagination pour continuer à travailler pendant cette période de confinement. Mais comment faire lorsqu'on travaille sur la restauration d'œuvre d'art dans un atelier ou directement au sein des musées ?


Fleur Foucher est conservatrice-restauratrice de tableaux peints. Elle travaille en temps qu'indépendante pour des musées ou institutions culturelles, prend soin de tableaux de particuliers et intervient régulièrement sur les collections du Château de Versailles. Depuis le 17 mars, elle a vu son quotidien chamboulé. Comment s'est-elle adaptée à cette nouvelle situation ? Comment envisage-t-elle les prochains mois ?



- La vie professionnelle d'une conservatrice-restauratrice, cela ressemble à quoi ?


En temps normal, la vie d'un conservateur-restaurateur indépendant est rythmée par des missions très variées. Tout d'abord la recherche des marchés publics en prévision des futures missions qui rempliront le calendrier des mois ou années à venir, la constitution d'équipe parfois pluridisciplinaires pour y répondre et la réflexion commune pour proposer une offre. En parallèle de ces appels d'offre, nous répondons régulièrement à des demandes de devis d'institutions publiques ou privées et de particuliers. Nous nous organisons ensuite autour de la prise en charge des œuvres en atelier ou sur site (musée, château, église...), les traitements et réparations et leur documentation. 

Il y a 6 ans, avec quelques collègues nous nous sommes associées pour créer notre atelier à Paris, l'atelier Hylé, c'est là que se déroule la majeure partie de notre vie professionnelle, c'est un lieu de travail que nous avons adapté à notre activité pluridisciplinaire : conservation-restauration de peintures, céramiques, verre, métal archéologique, objets d'art, conservation préventive. C'est un lieu d'échange où nous avons plaisir à nous retrouver. Une part importante de notre métier concerne aussi la formation continue, nous essayons lorsque cela est possible de suivre l'actualité de la recherche en conservation-restauration, d'effectuer des formations professionnelles sur de nouvelles méthodes de traitement par exemple ou de participer à des colloques en France ou à l'étranger. Ainsi, avec quelques consœurs nous nous sommes rendues à l'automne 2019 à l'Université de Yale aux Etats-Unis pour suivre un symposium international sur le traitement des supports toile des peintures, une expérience très enrichissante.


Vue générale de l'atelier Hylé

- Depuis le début du confinement, vous ne pouvez plus vous rendre aussi souvent dans votre atelier de restauration parisien ou au château de Versailles. Quel est l'impact sur les travaux de restauration en cours ?


En cette période de confinement où notre travail doit pourtant avancer, nous nous adaptons pour limiter le nombre de personnes présentes en même temps à l'atelier et respecter ainsi les gestes barrière au maximum. J'essaye donc de faire le plus de travail possible à la maison : réponse aux appels d'offre, tri et archivage des photographies, rédaction de rapports d'intervention sur des œuvres, consultation d'ouvrages spécialisés dont j'avais remis la lecture à plus tard... et traitement de tableaux de petit format de particuliers dans une pièce de ma maison reconvertie temporairement en atelier de fortune. Concernant le travail sur site, pour l'instant c'est le stand-byPar exemple, je fais partie de l'équipe en charge de l'entretien des tableaux de grand format au Château de Versailles. C'est une mission sur 4 ans pour laquelle nous nous rendons régulièrement sur place afin d'examiner l'état de conservation des œuvres, les dépoussiérer, relever et consigner les altérations en cours afin d'effectuer un suivi sanitaire et éventuellement réaliser des interventions d'urgence pour les stabiliser. Avec la fermeture des institutions culturelles au public et la limitation des personnes qui y travaillent, cette mission est pour l'instant en pause jusqu'à nouvel ordre.


Examen d'un tableau grand format dans une église

- Pensez-vous que la crise sanitaire actuelle, et la crise économique qui va suivre, va impacter vos conditions de travail ?


En France, les conservateurs-restaurateurs sont en grande majorité des indépendants dont la situation économique est sur le fil à cause de différents facteurs que la crise économique pourrait accentuer : variation des budgets dédiés selon les régions et institutions, variation de la quantité de commandes publiques selon les spécialités, des délais de paiement souvent longs, etc. Heureusement, les différentes aides pour les artisans et professions libérales dont nous faisons partie constituent un soutien pour cette période difficile, mais la diversité de fonctionnement de nos entreprises font que les conservateurs-restaurateurs ne peuvent pas toujours en bénéficier. Il y a de l'inquiétude pour l'avenir concernant la partie du budget de la culture alloué à la conservation des biens culturels, tout en comprenant que dans les mois et années à venir les collectivités investissent prioritairement dans d'autres secteurs tels que la santé ou l'éducation. Il est difficile de dire quelles seront les conséquences de la crise économique à venir pour notre secteur, nous ne pouvons qu'espérer que les liens entre les différents partenaires culturels se consolident dans la durée, dans l'intérêt de notre patrimoine commun.



Merci Fleur d'avoir accepté de répondre à nos questions, et bon courage pour la suite de vos activités.



Portrait de Fleur Foucher : elle pose devant l'autoportrait de Claudius Jacquand, don d'Antoine Jacquand en 2017 au Musée Marmottan Monet de Paris.

Photo vignette ci-dessous : traitement des Délégués de Boris Taslitzky, collection municipale de la Courneuve.


Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International