• Aurélie R.

Se regrouper pour valoriser son patrimoine : les Villes d'Eaux du Massif Central

L'hiver est là ! Il fait froid, les journées sont courtes. Peut-on allier culture, patrimoine et bien-être ? Mon cher Watson a enquêté pour vous et à découvert la Route des Villes d'Eaux du Massif Central.

Si vous nous suivez depuis longtemps, vous savez que nous aimons particulièrement mettre en valeur des projets valorisant la mise en réseau (à plusieurs, on est plus fort, plus inventif !), le tourisme culturel et les territoires. Alors, nous ne pouvions qu'être séduit par les projets de cette association dynamique en plein cœur d'un territoire immense : le Massif Central.

Contrer les préjugés (Non, les cures thermales ne sont pas faites que pour les personnes âgées !), valoriser un patrimoine architecturale méconnu et pourtant sublime, mettre en valeur un style de vie grâce à des collaborations avec des artistes, Léa Lemoine, chargée de projet, nous explique tout, et ça fait du bien.

- Bonjour Léa, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel et ce qui vous a amené dans l’association des Villes d’Eaux du Massif Central et votre rôle ?

Au fil de mon parcours universitaire et professionnel, je me suis intéressée à des formes de patrimoine en renaissance, de leur connaissance à leur médiation, notamment autour des questions liées à l’innovation. Le patrimoine de la guède picarde, le patrimoine hospitalier de la Somme, les petits patrimoines de la vallée de la Sioule… et finalement, le patrimoine thermal qui a été un véritable coup de cœur !

Dans le cadre de ma formation en Master 2 "Tourisme et Valorisation des Territoires" à l'Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II, j’ai effectué un stage à la Route des Villes d’Eaux du Massif Central et j’ai eu la chance d’intégrer l’Association de façon permanente en tant que Chef de Projet. Aujourd'hui, je suis chargée d’animer un réseau de partenaires réunis autour de projets qui valorisent le patrimoine thermal et les villes d’eaux dans leur ensemble : inventaire, découvertes immersives, expositions, concours photos...


- Justement, qu’est-ce que l’association des Villes d’Eaux du Massif Central ?

La Route des Villes d’Eaux du Massif Central regroupe 18 stations thermales adhérentes.

Elle a été créée en 1998 afin de conforter les spécificités touristiques des villes d’eaux, à savoir le bien-être à l’eau thermale et le patrimoine thermal. Notre Association vise à faire changer l’image des villes d’eaux dans l’esprit du grand public, en s’appuyant sur leurs richesses culturelles, architecturales, historiques et environnementales. Notre mission consiste à revendiquer ces atouts en les faisant connaître auprès du grand public, de relais d’opinion et des professionnels du secteur du tourisme et de la culture.

Parmi les stations adhérentes, on retrouve : Vichy, Bourbon l'Archambault, Saint-Nectaire, Vals-les-Bains, Montrond-les-Bains parmi les plus connues. Pour plus de détails sur toutes nos destinations bien-être et patrimoine : 17 étapes du Patrimoine.


- Quelle force a le réseau dans le développement du tourisme des Villes d’Eaux du Massif Central ?

Notre réseau repose sur l’échange d’expériences et une communauté de professionnels du tourisme et du thermalisme réunis régulièrement autour de problématiques de développement de leur activité.

L’Association des Villes d’Eaux du Massif Central s’appuie aussi sur la mutualisation de moyens humains et financiers permettant à notre territoire de déployer des opérations collectives destinées à des villes thermales de petite taille comme des plus grandes.

Notre force réside également dans sa capacité à initier son territoire dans l’expérimentation et l’innovation. Nous avons notamment réfléchi sur des questions liées à la découverte immersive de nos villes ou au storytelling de notre destination.

Source Lefort à Châteauneuf-les-Bains - (c) lapin

- Entrons dans le détail... Quelles sont les caractéristiques du patrimoine culturel des villes thermales ?

Le patrimoine des villes d’eaux du Massif central est tout à fait exceptionnel dans sa profusion et sa diversité. Les villes thermales ont en effet constitué un laboratoire d’idées mêlant les styles et faisant intervenir des architectes de renom, dans une logique urbanistique laissant une grande place à l’environnement. Ces villes ont été créées pour proposer une médecine naturelle à des populations en quête de soin et de bien-être, parfois dès l’Antiquité, dans une logique de slow-life tout à fait novatrice pour l’époque et à laquelle nos sociétés reviennent fortement aujourd’hui.

Le patrimoine thermal du Massif central bénéficie d’une véritable reconnaissance de la part des instances culturelles puisque notre Association est membre associé de l’Association EHTTA et se situe en partie sur l’Itinéraire culturel des villes thermales. Dans cette logique, onze grandes villes thermales d’Europe, dont Vichy, ont déposé leur candidature au Patrimoine mondial de l’UNESCO !

- Vous avez lancé en 2016 “Les Accros du Peignoir” pour valoriser plus particulièrement la vie artistique et culturelle des villes du réseaux. Quelles sont les objectifs et les principales actions entreprises depuis ?

Le concept des Accros du Peignoir est né de réflexions menées en interne et issu de l’esprit créatif des scénaristes Sébastien Saint-Martin et Marie-Pierre Demarty. Les Accros du Peignoir font écho à la communauté d’addicts du thermalisme que nous formons et invite tout nouvel adepte du bien-être à nous rejoindre. C'est une nouvelle façon de valoriser notre territoire, le thermalisme et le patrimoine de nos villes adhérentes grâce à la culture.

Notre Association mobilise ce concept décalé sur plusieurs opérations comme l’interprétation de notre territoire par des carnettistes de voyage, la création d’un webdocumentaire et d’une websérie ou la proposition d’une gamme de produits boutique. Nous développons actuellement des « Voyages artistiques avec les Accros du Peignoir », un nouveau projet tourné vers le design, le street-art et l’art vidéo, en partenariat avec des opérateurs culturels majeurs tels que l’Ecole d’art et design de Saint-Etienne, Vidéoformes, la Cité Internationale de la tapisserie d’Aubusson…

- Et pour finir, un coup de cœur à partager à nos lecteurs ?

La liste des lieux magiques et surprenants sur notre territoire est longue ! Si je ne devais citer qu’un seul monument, je conseillerais de visiter les Thermes du Mont-Dore, un vrai bijou d’architecture et de décors raffinés. Et du côté activité, rendez-vous en septembre pour l’opération mondiale du Wellness Week-end, une occasion unique de découvrir les bienfaits de l’eau thermale sous toutes ses formes !

Thermes-Mont-Dore

Crédit photo Marielsa Niels - Route des Villes d'Eaux du Massif Central


Merci Léa d'avoir accepté de répondre à nos questions pour présenter votre territoire et votre travail de valorisation innovant !

Pour en savoir plus sur la Route des Villes d'Eaux du Massif Central :

- Rendez-vous sur leur site Internet

- Suivez-les sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram

Pour en savoir plus sur Les Accros du Peignoir :

- Lire et regarder les illustrations sur leur site Internet

- La web-série sur youtube

Lire d'autres enquêtes sur les thèmes du tourisme culturel, Culture & Territoire ou de la mise en réseau de structures administratives et culturelles




Lire l'enquête précédente : Le spectacle vivant fait sa transition écologique

#Patrimoine #patrimoine #patrimoinethermal #Massifcentral #Aassociation #VillesdEauxduMassifCentral #streetart #Artcontemporain #Résidencedartistes #Illustration #patrimoinearchitectural #Artsvisuels #réseau #CultureTerritoires #tourismeculturel

Thématiques                  Patrimoine                    Médiation culturelle            Spectacle vivant           Culture et territoires

​Musées et expositions          Communication             Entrepreneuriat culturel     Métiers du livre            Numérique     

Tourisme culturel                  Sciences et nature        Musique                                Arts visuels                  International